Formation des formateurs  à l’Irsp:La Communication des risques en situation d’urgence au centre d’un atelier

0
2055

L’Institut régional de santé publique (Irsp) abrite un séminaire sous-régional   sur la communication sur les risques et la coordination en situation d’urgence.  Il a été ouvert lundi 17 juin 2019  au siège de l’institut à Ouidah.

Les populations en Afrique de l’Ouest  continuent de payer un lourd tribut face aux épidémies récurrentes et autres urgences sanitaires. Après l’épidémie de la Maladie à virus Ebola de 2014 et ses plus de 11.000 morts, d’autres maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes continuent de représenter des menaces considérables dans les états membres de la Cedeao. C’est dans ce contexte que L’Organisation ouest-africaine de la santé (Ooas), sur approbation des 47ème  et 48ème Conférences des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao, a mis en place le Centre régional de surveillance et de contrôle des maladies (Crscm) avec siège à Abuja (Nigéria), qui a pour mission de contribuer au renforcement des capacités de surveillance, de prévention des maladies, de riposte et de résilience face aux chocs épidémiques et aux urgences.  La formation de Ouidah rentre dans ce cadre.  Elle permettra, selon le directeur de l’Irsp, Edgar Marius Ouendo, de régler le problème de la  fragilité des systèmes de santé nationaux et régionaux.Il s’agit selon lui  d’adopter une approche plus harmonisée dans les situations de crise en matière de communication des risques et de coordination au sein des pays d’Afrique de l’Ouest. « Cette formation sera une réelle opportunité d’échange, de partage d’expérience et de réseautage avec les experts venus de différents pays de la sous-région. Il s’agit notamment du Nigéria, du Ghana, de la Gambie,  de la Sierra-Léone, du Libéria, du Cap vert, du Burkina-Faso et du Bénin ». A sa suite, Karen Gosch,  représentante de Programme régional de prévention des pandémies dans la région Cedeao, a rappelé l’importance d’une communication efficace et rapide en situation d’urgence, lorsque la situation évolue rapidement et que le besoin d’informations est particulièrement important. « La communication sur les risques concerne l’échange d’informations, conseils et d’opinions en temps réel entre des experts ou des fonctionnaires et des personnes confrontées à une menace -ou un danger- pour leur survie, leur santé ou leur bien-être économique ou social », a-t-elle déclaré.
JPM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here