Formulation technique des recommandations du dialogue politique:Talon reçoit le rapport du comité d’experts

0
2601

Le Palais de La Marina connaîtra ce vendredi 25 octobre un fait nouveau dans le processus de décrispation du climat sociopolitique. Moins d’une semaine après son installation, le comité d’experts chargé de formuler techniquement les recommandations du dialogue politique en propositions de loi transmettra au chef de l’Etat, Patrice Talon, son rapport d’activités.

Les propositions de lois à examiner par les députés au cours de la session budgétaire ouverte mercredi 23 octobre 2019 sont prêtes. Le comité des 9 experts remettra, ce vendredi à 10h, au président de la République le fruit de ses travaux. Au total, 5suggestions de lois ont été faites par le professeur Dorothée Sossa et ses collègues pour sortir définitivement le Bénin du «stress politique» dans lequel il est plongé depuis avril 2029. Il s’agit des propositions de lois modifiant et complétant le Code électoral, la Charte des partis politiques et le Statut de l’opposition la proposition de loi portant financement des politiques et de celle portant amnistie des personnes impliquées dans les événements d’avril, mai et juin 2019 relatifs aux élections législatives. Ces propositions de loi que recevra en main propre le chef de l’Etat seront envoyées au Parlement pour étude et adoption au cours de la 2ème session ordinaire ouverte mercredi dernier. Pour rappel,  le comité d’experts a été mis sur pied le vendredi 18 octobre 2019. Il est composé du facilitateur du dialogue politique, du rapporteur général, du 1er et 2ème rapporteurs, de trois représentants du bureau de l’Assemblée nationale et des deux représentants du chef de l’Etat. Ils avaient pour mission de formuler techniquement aux députés les recommandations des assises des 10, 11 et 12 octobre 2019 du Palais des congrès.

 

Un nouveau pas vers la décrispation

 

En déposant son rapport dans un bref délai, le comité d’experts vient poser un autre pas important dans le processus de décrispation du climat sociopolitique en cours au Bénin. En effet, après le relèvement du défi du dialogue politique, il fallait traduire en acte la volonté du président Talon de ramener la paix au Bénin en soumettant des propositions de loi répondant aux normes constitutionnelles aux élus de la Nation. C’est ce que viennent de faire Dorothée Sossa, Victor Topanou, Orden Alladatin, Luc Sinzogan, Mathurin Nago, André Okounlola, Barthélémy Kassa, Abdoulaye Gounou et Augustin Ahouanvoébla. Il reste à présent aux députés de jouer leur partition au cours de leur 2ème session ordinaire après l’examen et l’adoption de la Loi de finances exercice 2020. Une responsabilité à laquelle Louis Vlavonou et les siens n’entendent pas déroger pour le grand bonheur du peuple béninois et de sa démocratie.

 

Serge Adanlao

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here