Fred Houénou sur la révision de la Constitution:« C’est une avancée considérable pour notre démocratie »

0
811

L’émission politique « L’entretien » de la chaîne privée E-télé a reçu comme invité, dimanche 10 novembre 2019, Fred Houénou (photo). Conseiller spécial à la jeunesse et à la formation au sein du parti Force cauris pour le développement du Bénin (Fcdb), il a opiné sur la révision de la Constitution et sa promulgation par le chef de l’Etat en fin de semaine écoulée.

Fred Houénou apprécie à sa juste valeur la révision de la Constitution intervenue le vendredi 1er novembre 2019 et sa promulgation en fin de semaine écoulée par le Chef de l’Etat, Patrice Talon. Il l’a fait savoir sur l’émission « L’entretien » de E-télé. Il estime que c’est une avancée considérable pour la démocratie béninois. A l’en croire, elle était nécessaire. Pour preuves, il a évoqué l’organisation des élections générales, la reconnaissance de la chefferie traditionnelle dans la Constitution, la représentativité des femmes à l’Assemblée nationale et la limitation du mandat présidentiel à deux au cours de sa vie. En ce qui concerne l’organisation des élections générales, il a fait savoir qu’elle permettra d’économiser de l’argent à l’Etat béninois. «  C’est d’ailleurs nous qui avions proposé 2026.Tout cela participe de la vitalité de la démocratie », a-t-il déclaré. Pour ce qui est de la reconnaissance de la chefferie traditionnelle dans la nouvelle constitution, il a démontré que ce sont les frontières de la démocratie qui se sont élargies. « Nous connaissons tous le rôle de la chefferie traditionnelle dans notre culture et au sein de notre famille, et désormais si on s’appuie sur ceux-là, on peut renforcer l’unité nationale parce que ce sont des gens qui parlent le langage des initiés», a-t-il expliqué. La grande réforme qui reste, selon lui, actuellement est la réorientation de notre économie. Pour ce qui est de la limitation du mandat présidentiel, il a déclaré que par cet acte, le Bénin est devenue un modèle sur le continent africain par rapport à d’autres pays. La promulgation de la loi sur l’amnistie a été également abordée par l’invité de Gilchrist Tchidi. Pour lui, c’est une mesure d’apaisement qui vient en quelque sorte réconcilier les fils d’un même pays. « J’ai pu aller voir certains de ces détenus politiques en prison. J’ai pu sentir combien leurs familles leur manquait. C’est heureux qu’ils retrouvent leurs familles. C’est déjà une joie  qu’ils rentrent chez eux », a-t-il conclu.

 

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here