Gestion de la crise postélectorale :Les propositions de la Société civile à Talon

0
3944

La Société civile s’invite dans le débat sur la gestion de la crise postélecto-rale au Bénin. A travers une déclaration en date du 8 mai 2019, la présidente Fatoumatou Batoko Zossou et les siens font des propositions au chef de l’Etat. La plateforme électorale invite par ailleurs, les différentes parties à saisir l’offre de médiation faite par la Conférence des Evêques du Bénin, en vue d’un retour au calme, à la cohésion sociale et à la tolérance réciproque.

Déclaration de la Plateforme électorale des Osc du Bénin

« Evitons d’allumer, de nos propres mains, le « Feu » à l’intérieur de notre cher pays »

La Plateforme électorale des Organisations de la société civile du Bénin a suivi, avec tristesse et désolation, les violences perpétrées à Kandi et à Co-tonou les 1er et 2 mai 2019 à la suite du scrutin contesté du 28 avril.

Ces violences ont conduit à d’énormes dégâts matériels et de nouvelles pertes en vies humaines.

La Plateforme électorale présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et exprime sa compassion à l’ensemble des victimes.

Elle condamne ces actes de violence qui creusent davantage le fossé entre les différents acteurs de la crise politique que vit notre pays depuis le début de la période électorale et sèment les germes de conflits entre les différentes couches de la société. 

Consciente qu’une situation conflictuelle mal gérée devient la racine de la-quelle prennent naissance d’innombrables autres conflits plus ou moins vio-lents, la Plateforme électorale appelle les leaders de l’opposition à s’investir dans l’apaisement de leurs militants et l’arrêt des violences.

Par ailleurs, elle exhorte le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du gouvernement et garant de la paix sociale, à :

– rompre son silence pour apaiser la situation ;

– appeler à faire la lumière sur les conditions d’utilisation d’armes létales lors de ces manifestations ;

– initier, dans de brefs délais, un dialogue inclusif avec les acteurs de l’oppo-sition pour une compréhension mutuelle des besoins des uns et des autres en vue du dégel de la situation.

La plateforme invite les différentes parties à saisir l’offre de médiation faite par la Conférence des Evêques du Bénin, en vue d’un retour au calme, à la cohésion sociale et à la tolérance réciproque.

De nombreux autres « feux » brûlent déjà à nos frontières.

Evitons d’allumer, de nos propres mains, un plus grand « Feu » à l’intérieur de notre cher pays.

Ensemble, protégeons nos grandes richesses : la tolérance, la paix et la dé-mocratie.

Fait à Cotonou, le 07 mai 2019.

Pour la Plateforme électorale des Osc du Bénin,

 

Mme Fatoumatou Botoko Zossou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here