Gestion de l’eau potable en milieu rural:Des pays africains s’inspirent de l’expérience béninoise

0
1664

Quatre décennies d’expériences en matière d’hydraulique villageoise. C’est ce que propose le Bénin aux acteurs africains de l’eau réunis à Cotonou du 10 au 17 février 2020 dans le cadre de la phase pratique du programme de co-création de connaissances sur la gestion de l’eau potable en milieu rural. Le lancement de la formation co-organisée par la Direction générale de l’eau et l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) a été effectué hier dans les locaux de la Dge.

L’expérience béninoise en matière d’hydraulique villageoise est sous les projecteurs du 10 au 17 février 2020. Plusieurs acteurs africains de l’eau sont à Cotonou dans le cadre de la phase pratique du programme de co-création de connaissances sur la gestion de l’eau potable en milieu rural. Organisé par l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica), en partenariat avec la Direction générale de l’eau et des mines, le stage international de formation vise non seulement à partager la pratique du Bénin en matière de gestion du service public de l’eau potable en milieu rural, mais surtout d’échanger les expériences pour un meilleur avenir du secteur sur le continent. A l’ouverture des travaux, le Directeur général de l’eau, Philippe Adjomayi, a remercié la Jica et les participants en provenance du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Niger, du Tchad, du Sénégal et du Togo, pour le choix porté sur le Bénin. «  Au Bénin, en terme d’approvisionnement en eau potable, nous avons opéré le choix d’atteindre l’accès universel à l’eau potable à l’horizon 2021, soit 9 ans avant le terme de l’échéance fixée par les Nations Unies. C’est vous dire que vous avez 4 décennies en matière d’hydraulique villageoise à partager avec les différents acteurs », a laissé entendre M. Adjomayi. Le représentant résident de la Jica, Koichi Sasadaté, pour sa part, a rappelé l’importance du secteur eau dans l’intervention du Japon au Bénin. « Malgré la nouvelle politique de coopération entre le Bénin et le Japon qui s’aligne sur le Programme d’actions du gouvernement (Pag), le secteur de l’eau demeure une des priorités de notre intervention au Bénin », a-t-il fait remarquer. Il a aussi confirmé l’engagement du Japon à contribuer à la vision du gouvernement. Au cours de cette formation, plusieurs sites et institutions seront visités afin de mutualiser les expériences.

 

Serge Adanlao

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here