Gestion des enseignants non Ape du primaire et secondaire général par des cabinets :Le gouvernement dans l’anticipation

0
2198

Les réformes du gouvernement se poursuivent dans le secteur de l’éducation. La sélection, la mise à disposition et la gestion du personnel enseignant non agent permanent de l’Etat des établissements publics d’enseignement primaire et secondaire général seront confiés à des cabinets de placement de main d’œuvre à compter de l’année scolaire 2020-2021. Cette mesure anticipative vise à bien préparer les rentrées scolaires.

(Une mesure pour bien préparer la rentrée 2020-2021)

Le gouvernement anticipe sur les récurrents problèmes d’enseignants à la rentrée scolaire. Pour garantir à tous apprenants la disponibilité des enseignants sur toute l’étendue du territoire à compter de la rentrée 2020-2021, le chef de l’Etat a décidé de recourir à l’expertise des cabinets de placement. Ils doivent manifester leur intérêt, du 10 décembre 2019 au 31 janvier 2020, auprès de la Personne responsable des marchés publics de la présidence de la République pour postuler à l’avis du gouvernement. Le cabinet qui sera retenu aura pour principales missions de mettre à disposition le personnel suivant les critères définis par l’Etat, de garantir à l’Etat la disponibilité des agents, d’assurer l’amélioration de l’efficacité interne du système de l’Etat et de mettre en place un système d’évaluation périodique. C’est d’ailleurs le rôle que joue actuellement l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (Anpe). Ce qui n’est pas sa vocation première. En effet, le rôle que joue l’Anpe est provisoire en attendant la mise en place d’une solution durable. L’Agence nationale pour l’emploi gère actuellement presque 30 000 emplois créés dans le primaire et le secondaire avec la mise à disposition des aspirants (15 875 dans le secondaire et 10 686 dans le primaire). L’option du privé pour la sélection, la mise à disposition et la gestion du personnel enseignant non Agent permanent de l’Etat est une alternative en ce sens que le gouvernement ne peut recruter directement cet effectif dans la fonction publique, au risque d’exploser le ratio communautaire qui voudrait que les salaires ne dépassent pas plus de 35% de la richesse nationale. Il s’agit donc d’une mesure responsable autant que prospective pour anticiper sur les problèmes futurs. Cette réforme permettra outre la disposition d’enseignants dans tout le Bénin, l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants qui ne sont pas Agents permanents de l’Etat.

 

  1. K.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here