Gestion des missions officielles:La plateforme Semo lancée pour sécuriser les finances publiques

0
562

L’administration publique béninoise dispose désormais d’une plateforme web pour assainir la gestion des missions officielles dans les Ministères et institutions de l’Etat. Conçue par le Ministère de l’économie et des finances, le Système d’encadrement des missions officielles (Semo), a été officiellement lancé hier, jeudi 19 novembre 2020.

Détecter et signaler au contrôleur financier et à ses délégués les cas de chevauchements et autres irrégularités dans le cadre des missions officielles qui entrainent des pertes de ressources à l’Etat. C’est l’objectif visé par le Ministre de l’économie et des finances en mettant en place le Système d’encadrement des missions officielles (Semo). La plateforme web permettra d’assainir la gestion des missions dans l’administration publique. Au cours du lancement de l’instrument, le contrôleur financier est revenu sur les différentes étapes qui ont conduit à la mise sur pied du système. Selon lui, l’exécution de ce projet qui s’appuie sur les données du système Sunkwe a regroupé toutes les parties prenantes et l’outil à ce jour est déployé dans tous les Ministères sectoriels, départements et institutions de la République. Il prend en compte tous les fonctionnaires de l’Etat, les agents contractuels et les reversés. Sa gestion est décentralisée à travers les points focaux formés au niveau de chaque entité déployée. Toutefois, étant un outil dynamique, son exploitation suscitera des observations qui seront prises en charge au fur et à mesure. Cette application très appréciée des acteurs de la chaîne de dépenses sécurise les ressources publiques, protège également les agents publics dans le respect des textes et permet de disposer d’une base de données électronique fiable et exhaustive de l’exécution des dépenses liées aux missions officielles. Pour finir, il a fait savoir que cet outil a déjà permis depuis lors, de détecter plusieurs doublons d’ordre de mission et par ricochet, de faire assez d’économie à l’Etat qui pourrait être estimé à des milliards de Francs Cfa. En procédant au lancement officiel de cette plateforme, le directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des finances, Hermann Orou Takou, a fait savoir que le Semo vient s’ajouter aux réformes prévues dans l’axe 3 du deuxième pilier du Pag dans le cadre du renforcement du système de gestion des finances publiques. Le Semo contribue de ce fait, à la sécurisation des ressources publiques et permet de disposer d’une base de données unique, fiable et centralisée des missions officielles. Pour finir, il a exhorté tous les acteurs de la chaîne d’exécution des dépenses publiques à utiliser le Semo conformément à la lettre circulaire N° 2683 du ministre de l’Economie et des finances en date du 13 novembre 2020. « En tout état de cause, le contrôleur financier et la Direction des systèmes d’information (Dsi) du Ministère de l’économie et des finances sont formellement instruits à l’effet de sa mise en œuvre », a-t-il conclu.

 

Léonce Adjévi

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here