Gestion du Covid-19:Les efforts du gouvernement pour maîtriser la pandémie

0
838

Le premier cas de Covid-19 du Bénin a été diagnostiqué le 16 mars 2020 au Laboratoire des fièvres virales hémorragiques de Cotonou. Depuis cette date, le pays a pu circonscrire la progression du virus sur son territoire, avec aujourd’hui 2557 cas positifs et 41 décès. L’une des raisons de cette performance sanitaire, est que très tôt  un réseau de dépistage a été mis en place avec pour mission de détecter, de donner l’alerte et de traquer les suspicions de cas Covid-19 sur l’ensemble du territoire national. Ensuite, le gouvernement, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (Oms), a renforcé la capacité de diagnostic du Laboratoire des fièvres virales hémorragiques de Cotonou, pour en faire un établissement de référence. Une coopération avec l’Institut Pasteur de Dakar et l’Institut de virologie de l’hôpital universitaire Charité de Berlin a permis de franchir un cap en matière de tests au Bénin. Autre mesure dont l’efficacité a été prouvée, le Bénin effectue plus de 7900 tests par semaine, soit plus de 222 000 tests au total depuis le début de la pandémie. En effet, au début de la pandémie, le Bénin, comme beaucoup de pays africains, ne pouvait pas réaliser les tests à la hauteur de ses besoins. Le Bénin est ainsi passé d’un seul laboratoire dans la capitale économique Cotonou, à 13 laboratoires capables d’effectuer des tests, soit au moins un dans chacun des 12 départements. Le pays se place par ailleurs parmi les 12 pays de la région Afrique de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) qui réalisent plus de 10 tests pour 10 000 habitants par semaine. La riposte du Bénin au Covid-19 se décline en une série de stratégies. Un numéro d’appel gratuit a d’abord été créé en avril 2020 afin d’informer et d’orienter les populations vers les centres de tri et de dépistage qui ont peu à peu été ouverts sur l’ensemble des 77 Communes du pays. Des sites de dépistage ont été installés à l’aéroport et aux frontières, et des équipes de dépistage mobiles se rendent désormais dans les institutions administratives et les entreprises.

 

Wilfrid Noubadan

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here