Godomey:Le Tolègba a pris feu par colère

0
2998

Le président des religions endogènes du Bénin, Dah Gbèdiga Adoko, a donné les raisons pour lesquelles, le fétiche Tolègba de Godomey est réduit en cendres. Il a ensuite affirmé que le fétiche peut être réhabilité. C’était hier mardi 19 février 2019 dans une interview accordée à la radio Océan Fm.

Océan Fm : Qu’est-ce qui peut amener le Tolègba à prendre feu ?

 

Dah Gbèdiga Adoko : Le Tolègba est une divinité de première nécessité. Si elle a pris feu, c’est parce que les gens n’ont pas respecté ses totems. Ils l’ont instruit à faire du mal. Alors que cela ne devrait pas être le cas avec les divinités de première nécessité.

 

Quels sont les totems à respecter ?

En termes de totem par exemple, le Tolègba n’aime pas qu’on lui demande de faire du mal. Mais, on peut faire des sacrifices pour demander le bien pour soi, pour la région ou même pour le pays. Donc, quand on lui demande de faire du mal, il réagit autrement.

 

Donc, le Tolègba n’aime pas le mal ?

Pas du tout ! Il est là pour éradiquer tout ce qui est mauvais.

 

Qu’est-ce qui s’est réellement passé pour que le Tolègba prenne feu ?

C’est le comportement des hommes qui est à l’origine du feu. Ils veulent qu’il fasse du mal. Donc, quand le Tolègba est mécontent, il peut prendre feu.

 

Quelle est la suite après cet incident ?

Le fétiche ne sera pas installé ailleurs. Nous allons procéder à des cérémonies de rénovation pour le Tolègba, puisqu’il est d’utilité pour tout le monde. Il sera réinstallé. Comme le fétiche a donné ce signe là, les gens n’oseront plus l’approcher avec des recommandations négatives. Il faut dire que tous ces fétiches ont été installés depuis les années 1800 dans la ville de Cotonou par le roi Guézo.

 

Quand est-ce que les cérémonies auront lieu ?

Dans les mêmes délais. Nous allons nous réunir dans la semaine pour entamer les rituels préliminaires.

 

Propos recueillis par Gildas Azongnissou (Stag)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here