Gouvernance du Bénin:Talon optimiste face aux enjeux de 2020

0
2963

Le chef de l’Etat a formulé les vœux du nouvel an à ses compatriotes le 31 décembre 2019. Dans son message, le président Patrice Talon, en bon père de famille, a su mettre la dose d’optimisme et fouetter l’esprit patriotique des Béninois qui rêvent grand pour leur pays, car cette année qui démarre est celle de toutes les victoires.

Patrice Talon a fini de poser les bases, les Béninois pourront moissonner dans la joie. Pour le chef de l’Etat, tout est fait, 2020 reste et demeure l’année des réalisations. C’est justement en cela qu’il a appelé ses compatriotes à comprendre qu’il y a espoir. Le chef de l’Etat adopte la posture d’un homme de conviction, de foi et d’assurance d’un lendemain meilleur. Ce lendemain proche laissera couler le nectar dans quelques mois pour le bonheur des millions de Béninois. Homme de défi, le président béninois parie que 2020 sera meilleur. Il ne s’en cache pas et veut que tout le monde s’inscrive dans cette dynamique prometteuse. C’est justement ce qui explique cette forte assurance et cette conviction qui le poussent à ne pas douter du lendemain mais à s’engager résolument dans l’atteinte des nombreux objectifs de développement. En gros, le président Talon a montré de nouveau sa foi en l’avenir, la conviction que le Bénin est sur la bonne voie et que les Béninois doivent y croire. C’est aussi la détermination d’un homme d’Etat à œuvrer avec tous ses compatriotes pour faire de ce pays une référence de réussite qui transparaît dans ce message de vœux. Un exploit qu’il demande de considérer comme étant à la portée de tous. Les quatre années qui se sont enfuies ont été des années de sueur et de labeur. Il n’y a pas eu du temps pour les mots. Les bases de l’édifice Bénin étaient en train d’être posées patiemment par les artisans à la tâche. Cette grande œuvre a duré des années. Il a bousculé des habitudes, provoqué des remises en cause profondes, suscité des colères vives, mais à l’arrivée tout le monde a compris qu’il fallait ce sacrifice pour inscrire le Bénin sur la voie du progrès. C’était la seule voie qui comptait. Ainsi donc, alors même que le chef de l’Etat a réussi dans la douleur avec ses compatriotes à arracher les cactus les mains nues, il les convie à savourer ensemble les victoires prochaines. Ça y est donc! A table dit-il, pour le festin de 2020.

 

Abdourhamane Touré

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here