Gouvernance sous le Nouveau départ:Un bilan globalement positif

0
1461

En trois ans de gouvernance, le président Patrice Talon a positivement impacté le développement du pays. Bien de chantiers ont été ouverts pour impacter le quotidien des Béninois dans tous les secteurs d’activités.

Tout comme en 1991 avec le président Nicéphore Soglo, le Bénin subit de nouvelles transformations sur le plan des infrastructures sous le président Patrice Talon. Ainsi, respectant l’engagement qu’il a pris le 06 avril 2016 en vue du bien-être des populations, il fait feu de tout bois pour la transformation du réseau routier. De véritables changements ont été notés dans ce cadre. En trois ans, trois grands ponts ont été construits. Il s’agit du pont de Womè, du pont de Tovègbamè dans la Vallée de l’Ouémé et du pont sur le fleuve Affon entre Djougou et Péhunco. A cela s’ajoutent, entre autres, le tronçon Natitingou-Boukoumbé-Korontiere long de de 60 km en phase d’achèvement tout comme le tronçon Porto-Novo-Akpro-Missérété long d’un peu plus de 12 km. Engagé dans la même dynamique, le Gouvernement a lancé d’autres chantiers en phase de concrétisation. Il s’agit de la voie Calavi-Kpota-Cococodji et celle de Calavi-Kpota-Ouèdo-Hêvié, les routes Djougou-Parakou, Missérété-Pobè, Pobè-Adja-Ouèrè-Ouinhi, Lalo  Agbangnizoun, Toffo-Agbangnizoun, Lalo- Djidja, et ses bretelles,  Abomey-Mougnon, Mougnon-Djidja et Bohicon-Mougnon ainsi que la route Dassa-Savalou-Bantè-Bassila-Djougou et ses bretelles Bassila-Frontière Togo, Bassila-Manigri et Prèkètè-Frontière Togo. Il y a aussi le projet Asphaltage qui commence à donner un nouvel aspect de modernité dans les communes de Porto-Novo, Sèmè-Podji, Cotonou, Lokossa, Bohicon, Abomey, Abomey-Calavi, Natitingou et Parakou. Les chantiers ouverts dans tout le pays montrent bien la pertinence de ce projet pour l’amélioration du cadre de vie et la mobilité des citoyens. Surtout lorsqu’on sait que de nombreux axes d’interconnexion entre quartiers ont été pris en compte. Les œuvres qu’il a engagées sont énormes, et il n’est donc pas exagéré de le baptiser « Pharaon » du fait deschantiers pharaoniques qui portent sa signature. On peut citer entre autres, le vaste programme de construction d’infrastructures pour la fourniture d’eau potable pour  tous. L’autre résultat notable enregistré en trois ans de gestion du président Talon est le grand projet, presque immatériel du numérique. En effet, plus de 2000KM de fibre optique déployés dans le pays pour créer les conditions du haut et du très haut débit. A cela s’ajoute la dématérialisation de l’administration. Autant de projets dont l’impact n’est pas immédiat mais qui, une fois opérationnels, faciliteront énormément la vie aux citoyens. On est tous d’avis que certains avantages de ces investissements sont visibles aujourd’hui. Les fonctionnaires, par exemple, peuvent suivre leur carrière en ligne sans avoir à se déplacer. L’autre vaste chantier lancé par le gouvernement Talon est le projet de construction de stades omnisports communaux. Vingt-deux (22) chantiers ont ainsi été ouverts dans ce cadre. Le bilan à mi-parcours de Patrice Talon prend également en compte le vaste programme de protection de la côte béninoise, soit 124 km. A la suite de Cotonou Est, le centre est en cours avec les travaux à Avlékété et environs, en attendant Grand-Popo cette année. Pour ce faire, le Gouvernement a déjà mobilisé les financements. A ce rythme, Patrice Talon transformera totalement le pays au terme de son mandat.

 

Odi Aïtchédji

 

 

Un vrai leader

Depuis 3 ans, les Béninois ont cette fierté d’avoir un président qui est responsable à l’antipode de ceux qu’on a connus il y a quelques années. On a même connu un, « émotif et réactif ». Patrice Talon ne renonce pas devant les moindres difficultés. Il est un homme qui a une vision de la méthode, et qui sait surtout là où il va. C’est cela la marque des leaders, des grands hommes. Sa parole est distillée au moment opportun. Il ne prend jamais la parole pour le plaisir de la prendre, ni sans que cela ne soit nécessaire. Il a de la suite dans les idées, ne va pas du coq à l’âne. A l’étranger, le Bénin est désormais respecté et envié de par la restauration de la fonction présidentielle depuis le 06 avril 2016. A certaines occasions, on a pu entendre des ressortissants d’autres pays africains exprimer publiquement leur admiration pour l’homme d’Etat qu’est Patrice Talon. Ils ont même émis le vœu de le voir diriger leur pays afin d’engager les différentes réformes pour un développement durable. Son leadership est d’ailleurs de plus en plus apprécié dans les instances communautaires de prise de décisions. Ses prises de position, ses discours sur la restitution des biens culturels comme sur les faux médicaments sont perçus comme autant de signes de courage, d’abnégation et de vision. En 03ans de gouvernance, Patrice Talon est perçu comme un leader qui est en train de révolutionner les choses au Bénin.

 

Armel Nelson Avadémey

 

 

Un homme de goût

Depuis que le chef de l’Etat, Patrice Talon, est à la tête de ce pays, on constate qu’il aime la qualité et le travail bien fait. Qu’on l’aime ou pas, tous s’accordent à dire que l’homme a du goût et beaucoup d’ambitions pour son pays. Il ne se contente pas d’un travail peu satisfaisant. Il met une touche particulière à tout ce qu’il touche afin que la qualité soit de mise. Autant il a réussi dans sa vie privée, autant il ambitionne de réussir à la tête du Bénin. Très exigeant, il est un adepte des œuvres de qualité. Rigoureux, voire sévère, il l’est envers lui-même et envers ses collaborateurs.

 

A.N.A.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here