Gouvernement au campus d’Abomey-Calavi:Les réformes du Pag exposées aux étudiants

0
1252

Les réalisations du gouvernement pour l’université ont été passées en revue. C’était dans le cadre de l’initiative le « Gouvernement au contact de la population » tenue par le ministre porte-parole du gouvernement le vendredi 13 mars 2020 à l’université d’Abomey-Calavi.

Amphithéâtre Idriss Déby Itno archicomble ! Les étudiants de l’Université d’Abomey-Calavi sont sortis massivement pour écouter le porte-parole du gouvernement qui était porteur d’un message à la communauté estudiantine. Dans son exposé, Alain Orounla s’est réjoui des performances qu’enregistre l’Université d’Abomey-Calavi au plan national, sous-régional, et international. « Je suis heureux de constater que l’Uac enregistre des performances inégalées dans la sous-région et même au-delà. Nous souhaiterions améliorer ces performances pour que vous soyez mieux que nous demain. L’avenir de notre pays repose essentiellement sur vous et ceci, dans le cœur que vous aurez à l’ouvrage pour la construction de notre Nation de demain… », a fait savoir le ministre aux étudiants. Selon lui, le président Patrice Talon met au cœur de ses préoccupations, la situation des étudiants. Il travaille au quotidien pour l’amélioration des conditions de vie des Béninois mais, surtout des étudiants qui constituent la relève. Pour y arriver, le ministre de la Communication et de la poste a indiqué qu’il faut mobiliser des ressources, il faut élaborer des stratégies pour sortir le Bénin de sa situation désespérante d’il y a quelques années. De même, le porte-parole du gouvernement pense qu’il faut bannir ce tableau de désespoir. Ce qui explique l’élaboration d’un programme ambitieux qui a pour ambition de rendre meilleures et plus adaptées les offres du système éducatif surtout dans l’enseignement supérieur. Ceux qui ont visité le Pag constatent que l’ambition du président de la République est d’améliorer les performances du système éducatif. Il faut faire table-rase des errements du passé. Il faut élaborer un nouveau cadre pour l’amélioration du cadre adéquat, de l’offre éducative et renforcer la rechercher scientifique qui reste le moteur de tout savoir…», a affirmé le porte-parole du gouvernement. Connu pour être l’une des figures de proue des mouvements de contestation estudiantins contre le régime du Nouveau départ, Habib Ahandessi a salué le courage du ministre Alain Orounla. « Monsieur le ministre, je dois reconnaître que vous êtes un homme courageux, pour avoir choisi de rencontrer les étudiants et en plus évoquer avec eux tous les sujets qui fâchent », a-t-il laissé entendre.

 

La vocation de l’Université

Dans une démarche très pédagogique, le ministre a exposé aux étudiants, ce que l’Université devrait être pour le développement de la Nation tout entière. Pour lui, rentrer à l’Université, c’est rentrer dans un centre d’apprentissage pour en sortir avec des connaissances pratiques. Les étudiants doivent se former aux métiers d’avenir pour être utiles à leur pays. Pour ce faire, Alain Orounla annonce que le gouvernement pense adapter le système éducatif aux besoins du pays et aux besoins des entreprises. En réalité, c’est à cela que le gouvernement s’attèle aux côtés des étudiants dont la vie doit être facilitée, améliorée pour leur permettre de bien étudier. « Il faut améliorer la qualité de vie des étudiants et des apprenants. C’est ce qui justifie l’option du président de la République à consacrer trois ministères à l’éducation.

 

 

 

Les doléances des étudiants

 

En ce qui concerne les préoccupations des étudiants, elles tournent autour de l’abrogation du décret de 10 mars 2017 portant modalité d’octroi des allocations universitaires en République du Bénin, l’acquisition de nouveaux bus pour le transport des étudiants, l’éradication des faux frais d’inscription ou de réclamation.

 

 

Abdourhamane Touré

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here