Identification des personnes:Le Bénin se dote d’une stratégie nationale

0
678

Le Bénin dispose désormais d’une note conceptuelle et d’une feuille de route relatives à l’élaboration du document de stratégie nationale de l’identification des personnes pour la période 2020-2025. Ces différents éléments ont été approuvés par le Conseil des ministres en sa séance du mercredi 19 août 2020.

Le document de stratégie nationale de l’identification des personnes validé par l’Exécutif fixe les orientations stratégiques, les objectifs et les actions prioritaires dans le secteur. La stratégie nationale d’identification des personnes s’est révélée nécessaire suite aux réformes majeures déjà engagées par le gouvernement. Il est question de perspectives de rénovation qui se dégagent de ces réformes et de l’inclusion en Afrique de l’Ouest, ainsi que de la phase pilote régionale d’élaboration des schémas directeurs nationaux dans le cadre du projet Smart Africa. La présente stratégie validée sera un véritable outil de planification, d’orientation et de mise en cohérence des interventions de l’Etat et des autres acteurs ou partenaires, en matière d’identification des personnes. Elle fait suite aux réformes majeures déjà engagées, au titre desquelles le Recensement administratif à vocation d’identification de la Population (Ravip), la dématérialisation de la production des actes de naissance, la reconstitution des actes de naissances sans souche et la mise en œuvre de la carte d’identité biométrique. Ces différentes actions entreprises ne cessent de susciter un engouement dans le rang de la population puisqu’elles donnent une existence légale et une fierté à bon nombre de  citoyens, vu les nombreuses insuffisances de l’état civil. Après le vote de la loi n° 2017-08 du 19 juin 2017 portant identification des personnes physiques en République du Bénin, le gouvernement n’a pas voulu s’arrêter en si bon chemin. Raison pour laquelle, il a vu juste en mettant en place toute une stratégie sur une période de cinq ans en vue de consolider les acquis. En intégrant les exigences communautaires dans ses actions, le Bénin fait d’ailleurs figure d’exemple et donc de précurseur dans la sous-région en la matière. A noter que toutes ces mesures se feront sentir sur les politiques sociales du gouvernement et la prise de décision pour l’amélioration des conditions de vie des populations.

 

M K

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here