Immatriculation et ré-immatriculation des véhicules:24h pour l’obtention des plaques

0
724

Le Conseil des ministres du 19 décembre 2018 a adopté un décret réformant le système d’immatriculation et de ré-immatriculation des véhicules en République du Bénin. Une réforme salutaire pour les propriétaires de véhicules.

A compter du premier trimestre 2019, le délai entre le dépôt du dossier et l’obtention des plaques d’immatriculation sera de 24h. Ainsi en a décidé le Conseil des ministres du 19 décembre 2018. Il s’agit d’une réforme qui consiste à la simplification de la procédure d’immatriculation des véhicules à quatre roues. Cette réforme vise entre autres, à supprimer le livret de bord dont la possession devient superflue et les frais pour son acquisition sont donc supprimés. C’est un volet capital de la modernisation des formalités liées à la mise en consommation des véhicules. Ainsi donc, dès la mise en œuvre de la mesure, les plaques minéralogiques seront fixées sur les véhicules auxquels elles sont affectées, à la diligence des propriétaires par des prestataires de leur choix, après l’accomplissement des formalités d’immatriculation. Cela participe aussi à l’allègement de la constitution des pièces administratives y relatives.

<script async src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle »
style= »display:block; text-align:center; »
data-ad-layout= »in-article »
data-ad-format= »fluid »
data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″
data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Egalement, pour éviter la rupture des intrants et accessoires d’immatriculation, et assurer la célérité des opérations de confection de plaques d’immatriculation, il sera procédé à l’ouverture à d’autres prestataires, des activités de confection des plaques, selon un cahier des charges qui en précisera les modalités. Mais en attendant la mise en œuvre de la réforme, l’administration en charge des transports terrestres continuera d’assurer l’édition et l’impression des cartes grises pour une période de 6 mois.

 

Talon soulage les automobilistes

 

Cette réforme est la bienvenuechez les automobilistes qui n’en demandaient pas mieux. Ainsi, ces réformes permettent au Bénin de rejoindre le rang des pays développés qui ont déjà ces facilités. Ces réformes engagées permettront désormais de satisfaire les attentes des automobilistes et surtout de renforcer la sécurité des autres usagers de la route. Cela réduit aussi considérablement les frais que doit débourser un acheteur de véhicule avant de mettre en circulation sa voiture.

<script async src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle »
style= »display:block; text-align:center; »
data-ad-layout= »in-article »
data-ad-format= »fluid »
data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″
data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

L’autre facteur considérable dans cette réforme est le gain de temps jadis qui était un casse-tête pour les propriétaires de véhicule.Et pour pallier  toute rupture de plaques et accessoires, le gouvernement a pris des mesures pour ouvrir le secteur à d’autres opérateurs économiques. C’est encore une opportunité de plus aux opérateurs économiques béninois qui ont les compétences dans ce secteur de s’y lancer tout en respectant le cahier de charges. Ces réformes montrent la volonté manifeste du chef de l’Etat et de son gouvernement à soulager les peines des populations dans tous les secteurs d’activités.

 

Armel Nelson Avadémey

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here