Immplication des organisations syndicales représentatives dans le dialogue social:Anselme Amoussou et Noël Chadaré misent sur la qualité et la discipline

0
455

L’émission « 90 minutes pour convaincre » de la radio nationale a reçu hier, dimanche 21 février 2021, le secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin), Anselme Amoussou et son collègue de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin), Noël Chadaré. A cette occasion, ils se sont prononcés sur l’implication des trois organisations syndicales arrivées en tête lors de la 3ème édition des élections professionnelles dans le dialogue social avec le gouvernement.

Au terme de la 3ème édition des élections professionnelles nationales, dimanche 24 janvier dernier, trois organisations syndicales sont venues en tête, et deviennent ainsi les Centrales et Confédérations syndicales les plus représentatives au Bénin. Il s’agit respectivement de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb), de la Centrale des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) et de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin). Interrogé sur l’implication de ces Centrales et Confédérations syndicales à la table de négociation avec le gouvernement, le secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin), Anselme Amoussou, estime que l’application des textes en vigueur peut apporter de la qualité dans l’action syndicale. « L’application des textes peut apporter de la qualité dans l’action syndicale parce que les textes sont clairs. Aujourd’hui, le gouvernement l’a réaffirmé à travers le Conseil des ministres. Dans l’administration publique, les syndicats qui doivent être dans les instances de dialogue social sont les trois. Désormais, on ne verra plus 8 Confédérations à la table de négociation avec le gouvernement », a-t-il expliqué. Au-delà de la qualité de l’action syndicale, son collègue de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin), Noël Chadaré, pense qu’il y aura également de la discipline dans le dialogue social. « Il y aura aussi la discipline dans le dialogue social parce qu’il  a des moments où nous, responsables des Confédérations, n’avons pas la main sur nos militants qui sont dans des regroupements informels, mais qui estiment qu’ils sont totalement indépendants, qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Mais si on applique les textes, naturellement il y aura la qualité et la discipline. Ce sera une bonne chose pour le dialogue social », a-t-il déclaré.

 

Que deviennent les autres organisations syndicales ?

 

Les invités de la journaliste Cécile Goudou Kpangon se sont également prononcés sur le sort des organisations syndicales qui ne sont pas représentatives. Selon eux, ces Centrales et Confédérations ne disparaissent pas. Elles existent toujours mais ne pourront pas aller à la table de négociation. S’agissant des doléances des travailleurs de ces Confédérations, elles seront portées par les trois organisations syndicales représentatives que sont la Cstb, la Cosi Bénin et la Csa-Bénin. « Les travailleurs qui sont au niveau de la Cgtb, de l’Unstb, par exemple sont également des travailleurs du Bénin. Au regard des textes, elles ne disparaissent pas. Elles ne seront justement pas présentes aux négociations. Nous sommes dans un creuset avec d’autres Confédérations qui ne sont pas représentatives et nous devons continuer à donner un contenu à ce creuset, de discuter et de préparer les négociations dans ce creuset de façon à être porteurs de la parole de l’ensemble des travailleurs représentés par les 8 Confédérations syndicales qui existent et non pas simplement les travailleurs de nos Confédérations respectives. Nous étions à Grand-Popo hier (samedi 20 février 2021 Ndlr) pour trouver les mécanismes et nous sommes en train de rassurer les uns et les autres que nous continuons toujours d’agir pour améliorer l’efficacité de l’action syndicale parce que la division n’a jamais rien apporté », a déclaré Anselme Amoussou.

 

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here