«Impopularité» de Patrice Talon:Un choix pour le développement du Bénin

0
357

La fonction présidentielle exige parfois des sacrifices. Surtout de la part d’hommes d’Etat qui voudraient laisser une empreinte. C’est pourquoi Patrice Talon a choisi d’être au départ impopulaire pour pouvoir transformer en profondeur le Bénin.

«J’ai pris le risque d’être impopulaire», avait déclaré le chef de l’Etat, Patrice Talon, dans sa dernière interview au magazine panafricain Jeune Afrique. C’est une posture adoptée volontairement par certains hommes d’Etat, pour pouvoir imprimer leurs marques à la gestion de la chose publique. Dans le cas d’espèce, pour avoir hérité des dix années erratiques  du yayisme, avec tout ce que cela a généré comme pagaille, Patrice Talon  savait que, s’il doit transformer son pays il va falloir mettre fin à certains privilèges, rompre avec certaines habitudes, et introduire des réformes fortes et radicales. La question qui se pose, c’est alors de savoir si c’est un risque à prendre lors d’un premier mandat. Car, beaucoup d’hommes politiques choisissent la démagogie, les promesses folles ou carrément de garder le statu quo afin de sauvegarder leurs intérêts. Or, contrairement à beaucoup d’autres politiciens, Patrice Talon n’a pas fait ce calcul. Il a choisi dès les premières heures de son premier mandat, de faire bouger les lignes. Tout cela implique un réel engagement et une réelle détermination car certaines habitudes ont la peau dure. Au début du mandat en 2016, cette politique avait été beaucoup décriée. D’aucuns ne percevaient pas l’utilité des reformes. Mais, aujourd’hui avec la transformation et l’embellissement des grandes villes du Bénin par la mise en œuvre du Projet Asphaltage, beaucoup ont sans doute compris l’utilité de l’opération de déguerpissement des emprises publiques menée tambour battant par les préfets des départements notamment celui de la métropole économique, Modeste Toboula. Tous les secteurs de la vie sociopolitique ont subi des changements. De l’éducation à la justice en passant par la santé et la politique, la thérapie Talon a été testée efficacement. Les Béninois sont réglés et le pays est désormais sur les rails du développement. Est-ce que pour autant cela rend Patrice Talon impopulaire ? On le saura d’ici la prochaine élection présidentielle dans quelques six mois.

 

Wilfrid Noubadan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here