Inauguration demain de la Centrale de Maria-Gléta 2:Le Bénin avance vers l’autonomie énergétique 

0
1288
DCIM100MEDIADJI_0028.JPG
Le Bénin posera un grand pas demain dans sa marche vers l’autonomie énergétique. La centrale électrique de 127 Mw de Maria-Gléta 2 sera mise en service jeudi 29 août 2019. L’information a été rendue publique à l’occasion de la causerie-débat, initiée par le ministre de l’Energie, Jean-Claude Houssou, à l’endroit des professionnels des médias.
D’un coût de 106, 8 milliards de francs Cfa, dont 3,7 milliards de francs Cfa de la partie béninoise, l’ouvrage est constitué de 7 moteurs d’une puissance unitaire de 18,5 Mw, d’un poste d’évacuation 161 kV extensible à 400 Mw de capacité, d’un poste d’interconnexion 161 kV de 400Mw de capacité, de système de connexion au réseau de Gaz. A cela s’ajoutent des transformateurs, un parc de stockage des carburants et des lubrifiants, des salles des compresseurs, des radiateurs de refroidissement et d’une salle de commande. L’exploitation et la maintenance de l’usine est confiée à l’entreprise Bwsc Bénin dirigée par son directeur général Christophe Pringault. Elle repose sur une équipe de 52 béninois dont 8 femmes. Le personnel est formé pour assurer le bon fonctionnement des équipements en appliquant les procédures appropriées. Selon le directeur de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), Laurent Tossou, l’ouvrage vise à alimenter les besoins de la clientèle de la Sbee. En termes de couverture énergétique, il a fait savoir qu’il n’y a pas de limite géographique. La limite en couverture selon lui, s’exprime en termes de limite électrique. L’ouvrage servira au dernier béninois qui dispose d’un poteau électrique dans sa localité. « C’est un succès de plus dans le secteur de l’énergie au Bénin », a-t-il fait savoir. A sa prise de parole, le ministre de l’énergie, Jean-Claude Houssou a exprimé sa joie de pouvoir inaugurer cette centrale pour le bonheur des béninois. Selon ses dires, tous les engagements pris par le gouvernement en termes de délai ont été respecté dans la construction de ce joyau. Cela témoigne de la volonté du gouvernement du nouveau départ de conjuguer le délestage au passé. « Au-delà de l’engagement, c’est un évènement historique de notre pays qu’il faut saluer », a-t-il ajouté.
Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here