Indice de développement humain en Afrique:Les réformes de Talon portent leurs fruits

0
2662

(Le Bénin 1er dans l’espace Uemoa et 4ème dans la Cedeao)

Le classement 2019 des pays africains selon l’Indice du développement humain (Idh) hisse le Bénin 1er dans l’espace Uemoa et 4ème dans la Cedeao. Il vient ainsi conforter le chef de l’Etat, Patrice Talon, et son gouvernement dans les réformes mises en œuvre depuis avril 2016 pour le bonheur des populations.

Les réformes du président Talon font tache d’huile aussi bien au plan national qu’à l’international. Même les institutions du Système des Nations n’en restent pas insensibles. Le Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud), dans son rapport 2019 sur l’Indice de développement humain (Idh), a classé le Bénin à la 30ème place au plan africain et 163 au rang mondial. Ce classement qui le maintient dans la catégorie des pays à faible Idh constitue un motif de satisfaction pour le régime en place. En effet, au sein de l’Uemoa, il caracole à la première place. Au niveau Cedeao, il occupe la 4ème place derrière le Cap vert (11ème au plan africain), le Ghana (16ème), et le Nigéria (25ème). Les autres pays comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal et la Gambie occupent respectueusement les 32ème, 5ème, 33ème et 34ème rangs au plan africain, dans l’espace Cedeao. Viennent ensuite respectivement la Guinée, le Libéria, la Guinée-Bissau, la Sierra Leone, le Burkina Faso et le Mali. Sur le continent, la plus forte progression est attribuée aux Comores qui passent de la 165ème place mondiale à la 156ème (23ème africain) suivis du Botswana qui passe à la 94ème place mondiale (5ème africain), de la Côte d’Ivoire et du Liberia (41ème africain) et 176ème mondial. Le Niger, quant à lui, reste le pays ayant l’Idh le plus faible au monde, devant la Centrafrique et le Tchad. En tenant compte de ces classements, des progrès sont effectués par rapport à 2018. Mais des efforts restent à fournir en matière de développement humain , car les pays de l’Uemoa comme ceux de la Cedeao restent au creux du classement de l’Idh sauf le Cap-Vert et le Ghana qui ont réussi à se hisser à un niveau moyen.

 

Quid de l’Idh ?

 

L’indice de développement humain est une mesure créée par le Pnud. Il permet de mieux mesurer les inégalités mondiales et de trouver des solutions aux problèmes d’éducation et de pauvreté. L’Idh se mesure à partir de trois critères principaux : le produit intérieur brut (Pib) par habitant, l’espérance de vie des citoyens d’un Etat et le niveau d’éducation mesuré à partir de 15 ans et plus. Depuis 1990, il remplace le Pib qui occultait largement le niveau d’épanouissement individuel et collectif pour ne se focaliser que sur des critères économiques. En faisant entrer l’éducation et l’espérance de vie de la population dans sa grille de lecture, cet indice de mesure permet d’être plus précis dans l’analyse du développement des Etats. Depuis 2011, cet indice statistique a été amélioré pour devenir l’Idhi : l’indice de développement humain ajusté selon les inégalités. Plus méthodique encore, il favorise une meilleure appréhension des inégalités entre les Etats du monde et permet d’adopter une meilleure stratégie de politique mondiale en faveur de l’éducation et du bien-être social.

 

Abdourhamane Touré

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here