Infrastructure d’éducation sportive:Le Bénin abritera l’Académie francophone de Tennis

0
1631

Le Bénin a obtenu l’implantation sur son sol de l’Académie francophone du Tennis, à l’intention des jeunes talents béninois et de l’espace francophone. C’est une nouvelle de grande portée pour la jeunesse sportive en général, et les tennismen en particulier. Dn plus, c’est une prouesse retentissante pour le gouvernement du président Patrice Talon et de son ministre des Sports, Ministre Oswald Homeky.

En effet, le but de l’installation de cette infrastructure, est de combler le fossé entre les joueurs africains et ceux des autres contrées. Il s’agit donc de parvenir à un équilibre entre les niveaux et de favoriser la réalisation de bonnes performances par les sportifs. Les nombreux courts (une vingtaine possiblement) de cette Académie vont être labelisés Roland Garos. Cette Académie qui sera un centre d’excellence de Tennis, sera érigée à Avlékété dans la commune de Ouidah. Le processus d’attribution a démarré depuis un an et a abouti jeudi 30 mai. A côté de cette Académie en terre béninoise, les villes d’Abidjan et de Dakar bénéficieront d’aires de jeu. Ainsi, Cotonou (qui a le gros lot), Abidjan et Dakar constitueront, à terme, le bastion du tennis africain au Sud du Sahara avec ses courts aux normes Roland Garos. Il faut noter que cette attribution est le fruit d’une bonne coopération entre l’Organisation internationale de la Francophonie, la Fédération française de Tennis, de l’Association des Fédérations francophones de Tennis, le Gouvernement béninois et la Fédération béninoise de Tennis. Avec la station balnéaire en vue à Avlékété, cette Académie vient renforcer le capital de la zone qui ne manquera pas de drainer un grand nombre de visiteurs.

 

DKG (Coll)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here