Infrastructures routières à Cotonou:Akpakpa se modernise grâce au projet Asphaltage

0
2557

Les travaux routiers lancés dans le cadre du projet asphaltage sont presque achevés à Cotonou pour la première phase. A Akpakpa dans les 1er et 2ème arrondissements de la métropole économique, en attendant les travaux confortatifs et la mise en place de l’éclairage, les populations expriment déjà leur satisfaction quant à la qualité des travaux.

Les habitants de la zone d’Akpakpa poussent désormais un ouf de soulagement. Les travaux d’asphaltage initiés par le gouvernement facilitent la circulation des personnes et des biens. Les nids de poule et eaux stagnantes ont laissé leur place aux pavés. La première étape de notre descente jeudi 6 février 2020, a été le tronçon menant du carrefour Dégo au carrefour Lokokoukoumè dans l’arrondissement d’Agblangandan. Le cadre de vie des habitants de cette zone change peu à peu d’aspect à cause des rues bitumées ou pavées. Cette rue autrefois impraticable, a changé de visage. Les travaux exécutés par l’entreprise Ofmas sont presque terminés et la rue est entièrement pavée.  Selon Alexis Ado, chef de chantier du projet dans la zone, la chaussée est finie. Il ne reste que les travaux des trottoirs avec les pavés décoratifs.  « Après cette étape, s’il y a des corrections à faire comme le nettoyage des caniveaux, nous allons le faire pour libérer entièrement la voie », a-t-il expliqué. Des propos confirmés par les ouvriers rencontrés sur le terrain. Affairés, ils sont en train de poser les pavés décoratifs. Alexandre Sodjinou, l’un d’eux, gant à la main, a laissé entendre que c’est la phase de la pose des pavés décoratifs. Au quartier Suru-Léré dans le deuxième arrondissement de la ville de Cotonou, le constat est le même. Les travaux sont presque finis. Les rues sont entièrement pavées. Les ouvriers que nous avons trouvés sur les lieux sont en train d’effectuer les travaux confortatifs. Les travaux sont dirigés par l’entreprise chinoise Hnrb. Sur les lieux, les ouvriers s’affairent. Nous nous sommes rendus ensuite au quartier Yagbé. Si les travaux sont presque finis au quartier Dégo et Suru-Léré, ce n’est pas le cas au quartier Yagbé. Les travaux piétinent encore. Actuellement, les ouvriers sont en train de réaliser les travaux liés aux caniveaux. Selon l’un des chefs de chantier que nous avons rencontrés sur le terrain, l’heure est aux travaux de caniveaux. « C’est après cette étape, que nous allons nous  attaquer à la chaussée », a-t-il confié.

 

Les populations satisfaites des travaux

 

Les populations rencontrées dans les différents quartiers parcourus par notre équipe de reportage sont satisfaites du travail abattu. C’est le cas de Marthe Agounsa. Commerçante, elle a décerné un satisfecit au président Patrice Talon pour ce projet qui vient mettre fin à la souffrance des populations. A l’en croire, Cotonou a vraiment changé de visage et elle est vraiment séduite par ce qui est fait. Roberte Viviane Boko, Assistante de direction dans une école de télécommunication de la place, quant à elle, a remercié le gouvernement pour ce qui est fait comme travail. « Nous vivions la misère sur cette voie, mais avec le projet asphaltage, nos souffrances sont finies. Les travaux ne sont pas encore achevés, mais évoluent très vite. », a-t-elle déclaré. Bienvenu Ahouansou apprécie aussi ce projet. « Ce projet d’asphaltage est une très bonne initiative. Je n’ai jamais vu un si grand projet. Je dirai alors au gouvernement de continuer sans relâche son travail », a-t-il exhorté.

 

Une doléance majeure

 

Outre la qualité du travail qui se fait sur le terrain et qui est à l’honneur du président Patrice Talon et de son gouvernement, les populations ont fait part de quelques doléances. Marthe Agounsa déplore le fait que les motocyclistes font désormais de l’excès de vitesse sur les différentes voies asphaltées. Elle demande au gouvernement de réaliser des dos d’âne sur ces différentes voies afin de contraindre ces derniers à limiter leur vitesse.

 

Léonce Adjévi

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here