Inscription de mineurs sur les listes des partis politiques pour les Communales:Est-ce une faute mineure pour la Céna ?

0
737
La Commission électorale nationale autonome (Céna) va-t-elle violer le Code électoral ? C’est la question que se posent actuellement nombre d’observateurs de l’actualité politique béninoise depuis le samedi 21 mars 2020, date à laquelle les huit partis politiques dans la course des Communales et Municipales du 17 mai prochain ont reçu notification des observations issues de l’étude de la validité de leurs candidatures. Au nombre des insuffisances relevées par les agents de la Céna et auxquelles certaines formations politiques doivent remédier dans le délai de 72 heures qui arrive à expiration demain, il y a l’inscription de mineurs sur les listes de candidatures. En la matière, l’article 41 de la Loi n° 2019-43 portant Code électoral est suffisamment explicite. « Pour les élections législatives ou communales, les corrections à apporter ne peuvent, en aucun cas, concerner l’ordre des candidatures sur la liste. En tout état de cause, aucun changement de candidat n’est autorisé sauf en cas de décès ou d’une même candidature sur plusieurs listes », précisent deux alinéas de l’article 41 du Code électoral. A la lecture de ces dispositions, il apparaît clairement que l’institution en charge d’organiser les élections ne pourra pas valider les candidatures des partis politiques qui ont usé de manœuvres frauduleuses en positionnant sur leurs listes des candidats n’ayant pas l’âge de 18 ans. Le président de la Céna et ses collaborateurs doivent donc invalider sans état d’âme toutes les candidatures regorgeant de dossiers de mineurs. Le miracle ne devra pas se produire puisque le président Tiando avait donné l’alerte à la notification des observations le samedi dernier aux représentants des partis politiques. « Le Procureur de la République n’aime pas cette manœuvre. Il a interdit l’inscription des mineurs sur les listes », a-t-il prévenu. Même si le miracle arrivait à se produire, les formations politiques respectueuses de la loi électorale doivent veiller au grain.
Serge Adanlao

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here