Insécurité à Tokplégbé dans le 1er arrondissement:Les populations appellent le Ca au secours

0
798

Les populations de Tokplégbé ont manifesté leur ras-le-bol compte tenu de l’insécurité grandissante qui prévaut dans leur quartier. A travers une lettre adressée au Chef du 1er arrondissement de Cotonou, elles demandent le secours des forces de l’ordre. Lire la lettre ci-dessous.

 

Les victimes des cas de vols dans Tokplégbé Cotonou

Cotonou, le 04 février 2019     

A                                                         

Madame le Chef du 1er arrondissement  de Cotonou-Bénin

 

Objet : Alerte ! Insécurité grandissante à Tokplégbé dans le 1er arrondissement ; précisément dans la zone de Hôtel Oscar et Henriette

Madame le C.A,

Nous, victimes des cas de vols, avons l’honneur de venir avec respect porter à votre connaissance une situation très inquiétante que vive votre population à Tokplégbé. Les habitants de Tokplégbé vivent toutes les nuits dans la peur. Que se passe-t-il en réalité ?

Madame le C.A ! La population de Tokplégbé est envahie presque tous les soirs par des voleurs, des cambrioleurs, qui opèrent toutes les nuits sans être inquiétés au vu et au su de tout le monde.

Ces voleurs s’introduisent dans les maisons, dans les chambres pour opérer à des heures où tout le monde dort.

Ils prennent tout sur leur passage. La population vit dans la panique totale toutes les nuits et se demandent à qui le tour.

Plusieurs motos ont été déjà été volées, des portables androïdes, des écrans plasma, des ordinateurs portatifs, de l’argent emportés etc… la liste est longue. Pire encore, des filles sont violées par ces bandes de voyous sur les lieux de cambriolage.

Madame le C.a ! Nous avons constaté que ces voleurs se regroupent tous les soirs autours des hôtels qui s’animent au carrefour le Bélier. Ils viennent de toutes parts pour dépouiller la population les nuits.

Nous vous prions madame le C.a, de prendre les mesures qui s’imposent pour sensibiliser les commissariats qui se trouvent dans votre arrondissement afin de renforcer la sécurité toutes les nuits dans ce quartier ; de façon permanente, à cause de ces hôtels qui s’y trouvent. Voici enfin, madame le C.A, la liste de certaines victimes de ces cas de vols :

 

Mr Adjamonsi Sylvère

Mr Alphonse Comlan Todégla

Mme Rahamath Akala

Mme Rachidath Ogougbé

Mme Cécile Dansou

La mère de la fille violée

Maison Latoundji

Mme Christine Yatti M’po

Dans l’espoir que nos cris de détresse seront entendus, nous vous prions de recevoir nos remerciements anticipés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here