Installation des nouveaux membres du CES:Les conseillers invités à amplifier l’œuvre de leurs prédécesseurs

0
1912

Les nouveaux membres du Conseil économique et social (CES) ont été officiellement installés ce lundi 22 juillet 2019 par le chef de l’État. Confiant de leur rôle, Patrice Talon les exhorte à poursuivre l’oeuvre de la précédente mandature dont beaucoup ont d’ailleurs été reconduits. 

Dans sa déclaration, Patrice Talon a félicité la nouvelle mandature ‹‹ pour ce rôle noble qu’elle est appelée à perpétuer ».
Il rappelle que « Selon notre Loi fondamentale, le Conseil Economique et Social donne son avis sur les projets de loi, d’ordonnance ou de décret ainsi que les propositions de loi qui lui sont soumis ».
Il est plus que confiant que « Cette mission, le Conseil Economique et Social a les moyens de la remplir d’autant plus efficacement qu’il réunit en son sein, des femmes et des hommes venus d’horizons professionnels et sociaux variés, et pétris d’expériences diverses ».
Pour Patrice Talon, « Le brassage qui s’opère au sein de l’Institution, entre les représentants de diverses couches sociales de notre pays, en fait un laboratoire de la Nation béninoise telle que nous la rêvons, unie, harmonieuse et préoccupée par son développement. Sa légitimité, au-delà de la Constitution, réside dans sa composition qui transcende toutes nos différences et les sublime pour les mettre au service de l’intérêt national ».
« C’est sans doute pourquoi le Constituant a voulu en faire l’Assemblée des forces vives de la Nation à l’abri de toute influence politique. Cela est le gage de l’objectivité de ses recommandations dont j’ai pu apprécier la hauteur de vue et la pertinence », a-t-il ajouté.
Le président de la République exhorte les nouveaux conseillers à poursuivre et à amplifier l’œuvre entamée par la mandature précédente dont la plupart des membres ont été reconduits. ‹‹ C’est à mon sens, l’heureux présage d’une certaine continuité et cohérence dans l’action de votre Institution pour le plus grand bien du Bénin laborieux et dynamique qu’elle représente », a-t-il conclu.
G.A.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here