Installation du Conseil national de l’éducation:L’aube nouvelle pour l’école béninoise

0
2574
Le Conseil national de l’éducation (Cne) nouvelle formule est désormais opérationnel. Ses membres, au nombre de 29, ont été installés hier mardi 21 janvier 2020 au Palais des Congrès par le Chef de l’Etat. Occasion pour le président Patrice Talon de réaffirmer sa détermination à rénover l’école béninoise.
C’est parti pour une nouvelle gouvernance de l’école béninoise. L’installation des membres du nouveau Conseil national de l’éducation (Cne) sonne comme une nouvelle ère qui s’ouvre sur le secteur des enseignements primaire, maternel, secondaire, professionnel, technique et universitaire. A la cérémonie solennelle d’installation, le président de la République, après avoir félicité les lauréats, l’a clairement martelé. Selon Patrice Talon, les membres du Cne qui présideront aux destins de l’école sont des personnalités les plus unanimement réputées expertes dans les divers domaines de l’éducation. Quelles que soient leurs couleurs politiques, ce seront eux, a-t-il dit, qui décideront des programmes, du déploiement du personnel enseignant, de la carte scolaire ou universitaire, des affectations budgétaires, des accréditations ou des contrôles des établissements publics ou privés. « Plus rien ne sera décidé et mis en œuvre par qui que ce soit, sans les sachants », a-t-il averti sonnant ainsi la fin de la politisation du système éducatif béninois. L’enjeu est de taille, parce que la mise en place du Cne est le début d’un processus de mutation complète de notre système éducatif, principal atout du développement du pays. Le Numéro 1 béninois n’a pas manqué d’insister sur le fait que cette cérémonie d’installation est le couronnement d’un processus où la transparence et la compétence sont de mise avec de nouvelles règles qui consacrent une implication directe et active des acteurs. « C’est avec un sentiment de satisfaction, d’enthousiasme et d’espérance que je voudrais consacrer l’aboutissement d’un long processus de diagnostic, d’étude, de conception et de mise en œuvre du nouveau cadre de gouvernance de l’école au Bénin », a-t-il confié. Avec ce discours dans un style direct, concis et poignant, le président de la République a affiché qu’il veut que l’école béninoise change de paradigme, et que lui-même a la tête déjà dans le futur et est déterminé à œuvrer pour une école qui répond aux contraintes modernes. « Mon Gouvernement, parce qu’il croit en la contribution irremplaçable de l’Education au développement des nations, jouera sa partition pour vous accompagner dans cette noble et délicate mission », a-t-il promis à l’équipe du président du Cne, Noël Gbaguidi.
Les attributions du Cne rénové
Le Cne qui a été installé par le Chef de l’Etat est l’organe d’orientation, de coordination et de prise de décisions. Il est rattaché à la Présidence de la République et jouit d’une autonomie de gestion administrative et financière. Il a pour mission de veiller au respect des grandes options éducatives de l’Etat, à la mise en œuvre de la loi portant orientation de l’Education en République du Bénin. Le ministre d’Etat Secrétaire général à la Présidence l’a rappelé. Pour Pascal Irenée Koupaki, le Cne est l’organe supérieur du système éducatif béninois. Son champ organique de compétence et son champ thématique de compétence ont été bien définis dans le décret N° 2018 — 395 du 29 Août 2018. Il comprend 29 membres qui représentent tous les principaux acteurs du système éducatif à raison de 4 personnalités désignées par le Président de la République, 6 personnalités désignées par les Ministres en charge de l’Education et le Ministre en charge des affaires sociales, 6 personnalités élues par les organisations socioprofessionnelles du secteur et 13 personnalités sélectionnées par appel à candidatures suivant des profils bien définis. « Le Cne est une véritable autorité administrative publique avec des organes spécifiques à savoir l’Assemblée plénière, le Bureau exécutif, deux Commissions et le Secrétariat exécutif. Les Conseillers du Cne et le Secrétaire Exécutif ont été soumis à une enquête de moralité menée avec professionnalisme par les services compétents de l’Etat. Il en est de même pour les spécialistes recrutés par appel à candidatures », a indiqué le Chef de l’administration de la Présidence de la République.
Joël Samson Bossou
Liste des membres du Conseil national de l’Education (Cne)
Membres désignés par le Président de la République :
Ahonagnon Noël Gbaguidi ;
Rémy Guèdègbe ;
Cyrille Gougbédji (cumulativement avec ses fonctions actuelles) ;
Sé N’Bouro Ouorou Boun.
Membres désignés par les Ministres
Bienvenu Komaklo ;
Alain Dossou Hounleyi ;
Tchokponhoué Tchégninougbo Marc Kpodékon ;
Gervais Kissezounon ;
Vincent Houessou ;
André Assogba Sovi-Guidi.
Membres sélectionnés par appels à candidatures
Acouêmaho Francis Vidjinlokpon ;
Lucile Christelle Ouassa ;
Nathalie Madeleine Odile Togbé ;
Cocou Rigobert Tossou ;
Thomas Simbossa Tchao ;
Fègbénou Benoît Sossou ;
Raoul Christian Adekou ;
Coovi Gabriel Boko ;
Gbodja Martin Houinsou ;
Ibitobi Victorin Abattan ;
Sossou Etienne Ahouanka ;
Aline Crescentia Tchiakpè Lawson.
Membres sélectionnés par
 élections
Prosper Gandaho ;
Théophane Ayi ;
Bruno Haoudou ;
Pierre d’Alcantara Zocli ;
Brice Gado Lafia ;
Albert Massenon.
Allocution du président Patrice Talon
• Mesdames et Messieurs, les acteurs de l’Education à divers niveaux,
• Mesdames, Messieurs,
C’est avec un sentiment de satisfaction, d’enthousiasme et d’espérance que je voudrais, avec chacun ici présent, consacrer l’aboutissement d’un long processus de diagnostic, d’étude, de conception et de mise en œuvre du nouveau cadre de gouvernance de l’école au Bénin.
Pour compter d’aujourd’hui, les personnalités les plus unanimement réputées expertes dans les divers domaines de l’éducation quelles que soient leurs couleurs politiques, présideront aux destins de l’école.
Qu’il s’agisse des programmes, du déploiement du personnel enseignant, de la carte scolaire ou universitaire, des affectations budgétaires, des accréditations ou des contrôles des établissements publics ou privés, plus rien ne sera décidé et mis en œuvre par qui que ce soit, sans les sachants que voici.
Mesdames et Monsieur, mon enthousiasme est sans pareil parce que la mise en place du Cne est le début d’un processus de mutation complète de notre système éducatif, le principal atout de notre développement.
C’est d’ailleurs en cela qu’en aspirant aux plus hautes fonctions de notre pays, mon ultime conviction était déjà de faire de notre système éducatif, la première priorité nationale, telle que proclamée par le législateur béninois en 2003, dans la Loi portant orientation de l’Education nationale.
A cet effet, j’avais alors affirmé la nécessité de « reconstruire le système éducatif, en phase avec […] les ambitions économiques » de notre pays.
C’est donc pour honorer cet engagement que j’ai entrepris en premier lieu, le rebasage de la gouvernance de l’école et enclenché le processus dont nous célébrons aujourd’hui l’aboutissement.
Mesdames, messieurs les Conseillers,
Je vous adresse mes félicitations les plus chaleureuses.
En observant vos qualités intellectuelles, professionnelles et morales, ainsi que la diversité de vos profils, j’ai la conviction que vous exercerez vos fonctions d’orientation, de coordination, de décision et de suivi-évaluation avec compétence, clairvoyance et abnégation, pour impulser les performances du système éducatif, dans un esprit coopératif avec tous les acteurs.
A ce propos, j’en appelle à votre sagesse et à votre sens de responsabilité.
Il vous reviendra avec les ministères en charge de l’éducation, de prouver à nos enfants, les enfants du Bénin, qui veulent que notre Ecole soit au diapason de leurs rêves, à la hauteur des exigences et défis de leur temps, que l’Education est vraiment le seul moyen de construire l’Homme, matière première de toutes les épopées.
Cela, je sais que vous en êtes capables.
Mon gouvernement, parce qu’il croit en la contribution irremplaçable de l’Education au développement des nations, jouera sa partition pour vous accompagner dans cette noble et délicate mission.
C’est fort de cet engagement que je vous renvoie, à compter de ce jour, à
l’exercice de vos fonctions de Conseillers au Conseil national de l’éducation.
Vive l’Ecole béninoise rénovée !
Je vous remercie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here