Jistna:La révolution noire de Saint Domingue célébrée à Ouidah

0
708

A l’occasion des festivités entrant dans le cadre du 25ème anniversaire du projet « La route de l’esclave », le Bénin a commémoré la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition. C’était le vendredi 23 août 2019, à la « La porte du non-retour » à Ouidah. Opportunité pour le représentant de l’Unesco, Ydo Yao et la délégation des experts de rendre hommage aux acteurs des insurrections d’esclaves dans les Caraïbes en 1791.

« Aujourd’hui, nous rendons hommage à nos aïeux capturés déportés et mis en esclavage. Nous sommes ici pour nous souvenir de leurs luttes quotidiennes et de la grande révolte du 23 août 1791 qui aboutira à l’abolition de la traite négrière et de l’esclavage », a fait observer Christophe Chodaton, président du Comité de commémoration du 23 août. Pour perpétuer les enseignements de cette tragédie, il a laissé entendre que cette mémoire sera institutionnalisée au Bénin et dans toute l’Afrique. « C’est ainsi qu’à nos aïeux déportés nous pourrons dire que nous ne les oublierons jamais, nous leur rendrons hommage le 23 août de chaque année », à souligné le président du Ccom 23. Représentant le ministre de la Culture, Ernest Sossou, a à son tour rendu hommage à la révolution noire de Saint Domingue. Plusieurs délégations étrangères étaient présentes à cette commémoration, dont celle de la Martinique conduite par le maire honoraire de sainte Anne, Garçin Malsa.

 

Michel-Mari Sodjinou (Stag)

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here