Joséa Dossou Bodjrènou, directeur de Nature Tropical Ong:« Les espaces verts sont source de bonne santé »

0
564

« Au Bénin et particulièrement à Cotonou, la mise en place des espaces verts n’a jamais été planifiée auparavant. Chez nous, quand on parle d’espace vert, on ne se projette pas dans le futur alors que l’on doit penser à ce que ça doit devenir dans quarante ou cinquante ans. Ça devrait être normalement réfléchi à l’avance. J’ai vu des espaces verts ailleurs qui sont espaces assez larges. On parle de parc naturel en ville. Primo, c’est grand, secondo, c’est bien boisé, tertio, on fait des circuits dedans et des citoyens peuvent circuler à pied ou à vélo. Nous avons vu que dans des plans d’aménagement à l’étranger, l’on réserve deux (02) ou trois (03) hectares dans une zone qui n’est pas encore très occupée. Ces hectares sont utilisés pour la gestion des déchets. Les ordures sont triées et enterrées et on sait que dans vingt ans, on va utiliser l’espace pour gérer les ordures. Au bout de vingt ans, les aménagements sont faits et cet espace est transformé en espace vert. Que les autres communes ne répètent pas l’erreur de Cotonou. Qu’elles prévoient de l’espace pour la nature en ville. C’est mieux d’avoir des espaces verts que de mettre des budgets pour créer des hôpitaux. Si nous avons plus d’espaces verts, on aurrait moins de problème de santé ».

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here