Journée internationale des télécommunications:Le message de Aurélie Adam Zoumarou

0
1140

A l’instar de la communauté internationale, le Bénin a célébré le dimanche 17 mai 2020, la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information. En marge de cette célébration, la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou a délivré un message dans lequel elle a rappelé l’importance et la pertinence des politiques et stratégies dans le secteur des technologies de l’information et de la communication. « Connect 2030 : Les Tic au service des Objectifs de développement durable » est le thème retenu pour l’édition 2020 de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information. Ci-dessous publié un extrait de son message.

 

Le 17 mai de chaque année est une occasion de célébration de la Journée mondiale des télécommunications. Point n’est besoin de rappeler que cette date est commémorative du jour de la signature de la première convention télégraphique internationale et de la naissance de l’Union internationale des télécommunications (Uit).

Le thème retenu pour la célébration de la Journée Mondiale des Télécommunications 2020 retient particulièrement l’attention dans le contexte actuel marqué par les multiples conséquences de la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays à travers le monde. En effet, « Connect 2030 : les Tic au service des Objectifs de développement Durable (Odd) »représente une occasion exceptionnelle pour l’humanité entière, et notre pays le Bénin en particulier, de rappeler à notre attention l’importance et la pertinence des politiques et stratégies dans le secteur des Technologies de l’Information et de la communication (Tic).

Ces derniers constituent indéniablement les jalons à poser et que tout le monde reconnaît comme socle des politiques actuelles et futures dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable. Nous reconnaissons, en effet, qu’ils permettront, entre autres, l’amélioration des soins de santé, l’accès à l’éducation, le développement des infrastructures et de l’innovation, la mise en place de systèmes intelligents de gestion de l’accès à l’eau et de l’assainissement, l’utilisation de méthodes mieux adaptées à l’agriculture pour réduire la faim et développer notre résilience face au changement climatique, etc.

Dans la ferveur de ces convictions qui nourrissent l’élaboration des politiques mondiales et régionales visant la réalisation des Objectifs de développement durable d’ici 2030, le Bénin n’est pas resté à la traine. Le Gouvernement du président Patrice Talon a élaboré un vaste programme d’actions qui vise à «relancer de façon durable le développement économique et social de notre pays». Particulièrement dans le secteur des TIC, le Ministère du numérique et de la digitalisation conduit la mise en œuvre des projets phares visant à « transformer le Bénin en la plateforme de services numériques de l’Afrique de l’Ouest pour l’accélération de la croissance et l’inclusion sociale ».

Ces projets phares et les reformes y relatives de même que les décisions de régulation prises, ont induit des investissements publics et privés qui ont permis d’accroître le taux de pénétration Internet, notamment l’Internet mobile qui a doublé en passant de 24,97% en 2016 à 52,80%en 2019, dans un contexte où, selon les dernières données de l’Uit, publiées en 2019,  près de 3,6 milliards de personnes ne sont toujours pas connectées à Internet, avec la majorité d’entre elles vivant dans les pays les moins avancés où, en moyenne, à peine deux personnes sur dix sont connectées.

La hausse du taux de pénétration Internet entre 2016 et 2019 fait établir les conditions favorables de connectivité pour l’utilisation des solutions et des plateformes numériques mises en place par les agences du numérique et les ministères sectoriels.Au nombre de celles-ci, la plateforme de l’administration béninoise, service-public.bj, mise en place par le Gouvernement pour permettre aux citoyens et aux entreprises de bénéficier de l’accès au service public 24 h sur 24, 7j sur 7. De même dans l’enseignement supérieur, le Gouvernement vient de doter nos universités publiques d’une plateforme de eLearning qui permet aux étudiants de se former en ligne, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, de suivre des cours à distance grâce à la visioconférence, et d’accéder aux ressources pédagogiques mises en ligne par les professeurs. Par ailleurs, une meilleure gestion des finances publiques a été rendue possible grâce à une digitalisation profonde de l’administration des finances publiques marquée entre autres par l’instauration des machines électroniques de facturation de la TVA et l’institution de la télédéclaration et du télépaiement des impôts et taxes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here