Journée mondiale du cœur:Le ministre Hounkpatin sensiblise contre l’hypertension artérielle

0
594

A l’instar de la communauté internationale, le Bénin a célébré hier mardi 29 septembre 2020, la Journée mondiale du cœur. A cette occasion, le ministre de la Santé, a délivré un message à l’endroit du peuple béninois. Dans son adresse, Benjamin Hounkpatin, encourage les bonnes conduites, à savoir de bonnes habitudes alimentaires et la pratique des activités physiques pour le bon fonctionnement du cœur. Ci-dessous publié son message.

Allocution du Ministre de la Santé lors la journée mondiale du cœur 29 septembre 2020

 

– Béninoises, Béninois,

– Chers Compatriotes,

– Mesdames et Messieurs ;

A l’instar de la communauté internationale, le Bénin célèbre ce mardi 29 septembre 2020, la Journée mondiale du cœur.

Cette journée est d’une importance capitale car elle met l’accent sur un organe vital : le cœur qui représente la vie et que nous nous devons d’entretenir.

Mesdames et Messieurs,

Les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins sont aujourd’hui la 1ère cause de mortalité chez les adultes dans le monde. Dans nos pays, ces décès surviennent prématurément avec des conséquences sociales et économiques dévastatrices.

Le thème de la célébration de cette année 2020 est intitulé : « Utilise ton cœur pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires ». Ce thème met l’accent sur la nécessité de prendre soin du cœur pour éviter le pire. Nous devons donc aider le cœur en mangeant sainement, en faisant des activités physiques régulières et en évitant à tout prix, le tabac et l’alcool. Ce faisant, nous sauvons notre propre vie, nous profitons de la vie et nous inspirons les générations futures.

Mesdames et Messieurs,

La crise de la Covid-19 a davantage révélé la nécessité de nous mobiliser contre les maladies du cœur et des vaisseaux. En effet, la mortalité liée à la pandémie a été plus importante chez les personnes souffrant de ces maladies.

Dans notre pays, les maladies du cœur et des vaisseaux sont principalement dues à l’hypertension artérielle qui concerne un béninois sur quatre. Malheureusement, plus de 2/3 d’entre eux l’ignorent et ne le découvrent qu’à l’occasion de crises graves, souvent irréversibles telle que les accidents vasculaires cérébraux, les crises cardiaques, l’insuffisance rénale, pour ne citer que celles-là.

Pour cette raison, le Ministère de la Santé a décidé cette année de sensibiliser contre ce tueur silencieux qu’est l’hypertension artérielle à travers l’une de nos habitudes de vie qui la favorisent: la consommation excessive de sel.

En effet, le sel est omniprésent dans nos habitudes alimentaires.

Le Béninois consomme 2 fois plus de sel que besoin, soit 11,4g en moyenne par jour contre une recommandation de moins de 5g selon l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette habitude de consommation excessive de sel concerne plus de 92% d’entre nous.

Pour prévenir l’hypertension artérielle, l’excès du sel reste une habitude à perdre. Pour y parvenir, il faudra avoir à l’esprit quelques pratiques simples. Avant d’ajouter du sel, attendons la fin de la préparation des repas, et goutons-les d’abord. Rehaussons le goût de nos aliments avec des herbes et épices naturelles tout en réduisant la quantité de sel ajoutée. Evitons enfin les conserves et autres bouillons culinaires car ils sont très riches en sel.

Chers compatriotes,

Ce changement est réalisable car l’habitude du sel est relativement facile à perdre. En effet, notre langue s’adapte aux nouveaux goûts en 2 à 3 semaines. Alors, rééduquons nos langues avec moins de sel.

« Moins de sel pour plus de saveur »,

« Moins de sel pour une longue vie et une meilleure qualité de vie »,

« Moins de sel pour protéger nos cœurs »

« Avec du cœur, diminuons notre consommation de sel »

Je m’en voudrais de finir mon intervention sans exprimer mes sincères gratitudes aux institutions engagées à nos côtés pour atteindre ce noble objectif. Je pense notamment à la Société Béninoise de Cardiologie, aux organisations patronales de l’hôtellerie, de la restauration, de la boulangerie et de la pâtisserie. Mes remerciements vont également aux partenaires techniques et financiers pour leur appui constant à nos côtés.

 

Ensemble nous parviendrons progressivement à perdre l’habitude du sel !

 

– Vive la santé au service du développement !

– Vive le Bénin !

– Je vous remercie !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here