Karamatou à propos de la rencontre entre son père et le président Talon:« Séfou Fagbohoun était demandeur »

0
2119

(Tout sur les dessous de la visite)

Le chef de l’Etat a reçu à son domicile le jeudi 13 février 2020 l’ancien député et homme d’affaire Séfou Fagbohoun. Principale instigatrice de la rencontre, Karamatou, l’héritière politique de son père, et membre du Bureau politique du Bloc républicain (Br), revient sur les coulisses de la visite. Lire l’entretien qu’elle a accordé à Canal3 hier lundi 17 février 2020. 

Canal 3 : La rencontre était encore inimaginable il y a quelques mois. Le jeudi 13 février 2020, à la surprise de nombre de Béninois, nous avons vu votre père au domicile du président Patrice Talon. Tout le monde voit derrière cette rencontre votre personne. Depuis ce moment, qu’est-ce que cela vous fait ?

Karamatou Fagbohoun : Je suis ravie, je suis très contente de cette rencontre. La rencontre n’a pas été placée sur le sceau du secret. D’ailleurs, les deux personnalités politiques en présence, le chef de l’État et Séfou Fagbohoun ont pour caractéristique particulière, la transparence. Et je n’en veux pour preuve que les nombreuses images de leur rencontre qui ont circulé sur la toile

Quel rôle avez-vous joué ? Est-ce une victoire personnelle?

Ce n’est pas une victoire personnelle. Une certaine opinion publique m’attribue cette rencontre. J’ai effectivement joué ma partition. Mais la rencontre est à mettre à l’actif des deux personnalités.

Quel a été votre concours personnel puisqu’on vous a vue au-devant depuis plusieurs mois en train de convaincre votre géniteur?

Depuis le 18 juillet 2018, j’ai fait ma déclaration de soutien au chef de l’Etat. Depuis lors, je n’ai  de cesse soutenir les actions du gouvernement. En ce qui concerne  Séfou Fagbohoun, je pense qu’il n’a pas besoin de quelqu’un pour pouvoir se faire un avis sur la gouvernance du chef de l’Etat. Il a assez de discernement politique pour savoir ce qui est bon pour lui et le Bénin.

Pourquoi avoir attendu près de quatre années ?

C’est vrai,  Séfou Fagbohoun a été silencieux pendant quatre années. Mais sur votre plateau l’année dernière, j’ai dit que du haut des 40 années d’expérience politique de Séfou Fagbohoun, il sait à quel moment il faut donner son point de vue sur une gouvernance et l’actualité politique. Je pense que c’est le moment qui est venu.

Peut-on comprendre votre joie finalement quand il y a eu la rencontre le jeudi dernier ?

Pour ceux qui les connaissent, les deux personnalités ont l’habitude de se fréquenter. C’est vrai qu’à cette rencontre, on a vu un chef de l’Etat qui avait ressenti le besoin d’écouter, d’entendre son ami Séfou Fagbohoun sur les dossiers du pays et on avait aussi de l’autre côté Séfou Fagbohoun qui était demandeur et qui aussi ressentait le besoin d’exprimer ses observations à son ami le président Patrice Talon.

Et pourtant la rencontre a mis du temps pour qu’elle se tienne ? Quels ont été les obstacles que vous avez rencontrés ?

C’est vous qui dites que cela n’a pas été facile. Je ne le dis pas.

Si cela a été facile, les deux hommes se seraient déjà rencontrés

C’est vrai que j’aurais souhaité que la rencontre ait lieu beaucoup plus tôt. Par exemple il y a un an, deux ans…Mais mon agenda n’est pas celui de Séfou Fagbohoun encore moins celui du chef de l’Etat. Si la rencontre a eu lieu en 2020, c’est parce que c’est maintenant que leurs agendas l’ont permis.

Tout le Plateau a célébré la rencontre. Faut-il y voir les communales ou un peu plus loin la présidentielle qui pointe à l’horizon ?

Personnellement, je ne peux pas parler de réconciliation entre les deux personnalités politiques parce que si j’en parle, cela suppose que, par le passé, il y a eu un conflit ou dissension entre les deux amis.

Le silence de Séfou Fagbohoun peut équivaloir à un différend entre les deux personnalités !

Le long silence de Séfou Fagbohoun se justifie par le fait que le président Patrice Talon a instauré un nouveau type de gouvernance qui mérite une analyse minutieuse. Ce qui a contraint Séfou Fagbohoun au silence afin de mieux apprécier ce qui se fait. Et la rencontre lui a permis de donner au Chef de l’État son point de vue, ce qui a été du goût du président de la République.

Au-delà du point de vue, qu’est-ce qu’il apporte à Patrice Talon ?

Il apporte tous ses conseils. Toute l’expérience politique qu’est la sienne. Je pense que cette image qu’on a vue le jeudi dernier est une bonne image pour le pays. Elle nous réconforte.

Et pourtant Séfou Fagbohoun est seul aujourd’hui puisque la plupart de ses alliés l’ont quitté !

Cette allégorie, je ne peux pas la partager avec vous parce qu’il n’est pas seul. Il a des milliers de partisans avec lui. Le Madep, c’est bien Séfou Fagbohoun.

Il demeure le leader du Plateau voulez-vous dire ?

Bien sûr ! Séfou Fagbohoun demeure le leader du Plateau.

En quoi cette adhésion de Séfou Fagbohoun au Bloc républicain dans le Plateau mérite d’être célébrée ?

D’abord, je vais vous dire de la manière la plus solennelle qu’aujourd’hui, je suis heureuse d’annoncer que Séfou Fagbohoun et ses milliers de partisans dont fait partie l’ex-député Koussonda Adjibadé sont au Bloc républicain. Déjà un simple militant qui adhère à un parti politique constitue un suffrage supplémentaire. Cela est immense et précieux. Imaginez un leader politique de la trempe de Séfou Fagbohoun, c’est énorme. Ce sont les bases du parti Bloc républicain qui s’élargissent. J’ose même dire que la base de notre parti va devenir obèse avec l’entrée de Séfou Fagbohoun au Bloc républicain.

Comment faites-vous pour être aussi enthousiaste malgré votre non-positionnement pour les dernières législatives par exemple ?

Cela fait plus de 20 ans que je suis derrière Séfou Fagbohoun. J’ai appris une chose en politique, il ne faut jamais penser à soi mais au grand nombre. Il faut toujours penser au parti auquel on appartient. Si ma candidature avait été retenue, je l’aurais acceptée. Comme elle n’a pas été retenue, je l’accepte également. Cela fait partie de la vie politique.

Ce à quoi on a souvent assisté entre le père et son fils, ou sa fille c’est que le fils pousse le père à aller à la retraite. Mais vous, vous amenez votre père vers vous. Peut-on comprendre cet état de choses ?

Je prie le créateur de préserver nos parents pour qu’ils puissent rester le plus longtemps possible parce qu’ils auront toujours de bons conseils à nous donner. Pour moi, le fait que Séfou Fagbohoun soit encore parmi nous sur le terrain politique est un  pur bonheur.

Il vous apporte un soutien de taille pour avoir une assise dans le Plateau?

Bien sûr !

Héritière de Séfou Fagbohoun, vous venez de prendre une longueur d’avance sur ceux qui peuvent se réclamer d’avoir une part dans cet héritage !

Ce que vous dites vous engage. Ce que je sais, je vais faire mon travail politique. Je suis membre du Bureau politique du Bloc républicain. C’est une lourde responsabilité. Personne ne sera de trop dans ce travail.

Qu’est-ce que Patrice Talon et Séfou Fagbohoun se sont dit ?

Comme je l’ai dit tout à l’heure, il n’y a pas de secret entre ces deux personnalités. Tout est transparent entre le chef de l’Etat et Séfou Fagbohoun. Ce sont des amis de très longue date.

La veille, Abdoulaye Bio Tchané était déjà au domicile de Séfou Fagbohoun ?

Pourquoi reliez-vous forcément ces deux éléments ?

Le ministre d’Etat n’a-t-il pas le droit de rendre visite à Séfou Fagbohoun ? Ce sont aussi des amis de très longue date.

Et il a attendu la veille de la visite de Séfou Fagbohoun à Patrice Talon pour aller le voir ?

Si vous le voulez, je vais vous donner toutes les fois où le ministre d’Etat est venu rendre visite à Séfou Fagbohoun. Ce n’est pas la première fois et cela ne sera pas la dernière fois non plus.

Quels sont les autres acteurs de ce rapprochement Fagbohoun-Talon ?

Le chef de l’Etat et Séfou Fagbohoun ont tout le mérite de cette rencontre.

Qui a souhaité voir l’autre ?

La volonté est venue des deux.

Et c’est simultanément ?

Bien sûr !

Qu’est-ce que Patrice Talon vous a dit après cela, vous personnellement ?

Le chef de l’Etat nous a remerciés parce que j’étais effectivement à cette rencontre.

Patrice Talon a-t-il été fier de vous ?

Il est toujours fier de tous les Béninois et de toutes les Béninoises. Quand on pose un acte dans le sens du développement, de la concorde et de l’unité nationale, je pense qu’il y a de quoi être fier de tous les Béninois et pas forcément de moi seule.

Vous serez candidate à la mairie d’Adja-Ouèrè ?

Pour ce qui concerne les élections communales, je respecte la décision des responsables du parti. Dès que les listes seront constituées et que vous y verrez mon nom, je pourrai vous dire que je suis candidate.

Source : Canal3

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here