Klouékanmè renouvelle son soutien à Patrice Talon

0
726

Le chef de l’Etat poursuit sa tournée nationale de reddition de compte aux populations des différentes villes du Bénin. Pour le compte de la 9ème journée, après Lalo et Toviklin, Patrice Talon s’est rendu hier à Klouékanmè dans le département du Couffo. Une escale au cours de laquelle les populations, par la voix de l’édile de la Commune, Dieudoné Gbédjèkan, ont renouvelé leur soutien aux actions du président de la République.

Les fils et filles de Klouékanmè renouvellent leur soutien indéfectible aux actions du président Patrice Talon. Ils l’ont fait savoir hier, lundi 23 novembre 2020 par la voix du maire de la Commune, lors de la descente du chef de l’Etat. C’est d’ailleurs lui qui a donné le ton. Au nom de ses administrés, Dieudonné Gbédjèkan a remercié le président de la République pour les réformes engagées depuis son avènement au pouvoir en 2016. Selon lui, il fallait un homme doté d’un programme ambitieux. « Cet homme, le Bénin l’a trouvé à travers le président Patrice Talon », a-t-il déclaré. Allant plus loin dans ses propos et au regard des réalisations du chantre du Nouveau départ en quatre ans seulement, l’édile de la Commune a confessé que Klouékanmè renouvelle son soutien aux actions du chef de l’Etat. « Nous vous avons vu à l’œuvre et vous nous avez convaincu, nous nous engageons à nouveau à vos côtés pour la continuité et le bien-être de la base. Aujourd’hui nous vous renouvelons notre soutien indéfectible car les actions du Pag sont visibles dans la Commune de Klouékanmè. Ooooh quel mérite ! Oui un mérite car, cette population de Klouékanmè est vraiment reconnaissante et comprend l’importance de cette tournée nationale pour le développement de leur Commune. Le président Talon est un homme prévisible car il est très important pour lui d’aller constater de lui-même les difficultés auxquelles ses populations sont confrontées et qui inhibent le développement », a-t-il ajouté. A sa prise de parole, le président Patrice Talon a laissé entendre que la décision de venir à Klouékanmè faire le bilan des quatre dernières années, n’est pas une décision facile. Cependant, il estime que cette descente est indispensable. « Si je ne viens pas là où rien n’a été fait, comment peut-on avoir l’assurance que même si rien n’a été fait chez nous, que le Bénin est en chantier ? Le Bénin a jusqu’à quelques années un seul stade omnisports digne du nom… En moins de 5 ans, le Bénin a engagé la construction de 22 stades omnisports à la fois. Comme autant de marches à la fois, comme autant d’asphaltage à la fois », a-t-il précisé. On comprend bien que le patron du Nouveau départ se réjouit bien de cette avancée qu’il espère sans doute se poursuivra sur la même allure pour que ces 22 stades omnisports en construction dans tout le Bénin soient livrés dans le délai afin que la prochaine vague soit lancée. Parlant des 22 stades omnisports concernés, on a les stades de Djougou, de Banikoara, de Bembèrèkè, de Kouandé, de Malanville, de Nikki et de Tanguiéta (Lot 1); les stades d’Abomey, de Covè, de Ouèssè, de Savalou et de Toffo (Lot 2) ; les stades d’Aplahoué, de Comé, de Djakotomey, de Dogbo et de Grand-Popo (Lot 3) et puis les stades d’Adjohoun, d’Avrankou, de Kétou, de Ouidah et de Pobè (Lot 4). On peut donc vite comprendre l’importance de cette tournée nationale pour le président car il estime qu’il y a certains détails qu’il faille prendre en compte et pour cela il va falloir aller sur le terrain.

 

Léonce Adjévi

Toviklin : la généralisation des cantines scolaires pour la rentrée prochaine

Plus de 90% des écoliers béninois seront impactés par le programme des cantines scolaires dès la rentrée prochaine. C’est l’annonce faite par le chef de l’Etat, Patrice Talon lundi 23 novembre 2020 à la population de Toviklin dans le cadre de sa tournée nationale. Face aux forces vives de Toviklin, le chef du gouvernement a laissé entendre que plus de 90% des écoliers seront impactés par ce programme dès la rentrée prochaine. Cela implique que les écoles qui n’étaient pas encore prises en compte bénéficieront désormais de ces cantines. Depuis la mise en service du programme des cantines scolaires, financé conjointement par le budget national et la banque mondiale, les résultats scolaires ont connu une amélioration dans plusieurs localités du pays. De plus, le taux de déscolarisation a également chuté de façon drastique. D’autres engagements ont été pris devant les forces vives de la Commune par Patrice Talon. Il s’agit notamment de poursuivre les efforts engagés en vue de faire du Bénin, la première puissance agricole de la sous-région. En effet, au Bénin, le secteur agricole retrouve progressivement ses couleurs depuis quelques années. A son avènement au pouvoir en avril 2016, un immense chantier de restructuration de l’agriculture a été engagé. Les réformes ont permis au pays d’enregistrer des performances inégalées. Pour les efforts consentis, le chef de l’Etat a témoigné sa reconnaissance aux paysans. « Les Béninois et les producteurs ont tellement fait de progrès ensemble au point où le Bénin est devenu le premier producteur de coton en Afrique », s’est-il réjoui. Dans le pays, les exploitations agricoles contribuent pour plus de 25% au Produit intérieur brut (Pib) et jouent un rôle capital dans son développement. Mais Patrice Talon ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Les actions qui sont en cours vont nous amener à devenir le premier producteur agricole de la sous-région », a-t-il lancé.

 

Benjamin N. Douté

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here