La Poste du Bénin:Les ambitions du gouvernement

0
778

Les ambitions du gouvernement pour la Poste du Bénin sont nobles. Elles ont été dévoilées par le ministre de Communication et de la poste, Alain Orounla, hier jeudi 17 septembre 2020 à la faveur de la cérémonie d’installation des nouveaux membres du Conseil d’administration nommées en Conseil des ministres le 22 juillet 2020.

La Poste du Bénin retrouvera très bientôt ses lettres de noblesse. Le ministre de la Communication et de la poste du Bénin, Alain Orounla, a donné l’assurance hier jeudi 17 septembre 2020 à l’occasion de l’installation des 7 nouveaux membres du Conseil d’administration de l’entreprise qui ont à leur tête Emilien Egbako. Pour le porte-parole du gouvernement, l’entreprise doit impérativement occuper de nouveaux secteurs tels que le secteur financier, profiter du numérique et offrir des services les plus larges qui lui ont été volés par d’autres sociétés de la place. « Nous voudrions que la Poste retrouve ses lettres de noblesse, occupe des secteurs nouveaux, profite du numérique et offre des services les plus larges qui lui ont été volés par d’autres entreprises qui gagnent bien leur vie parce qu’il faut le dire, nous aimons bien la compétition, mais nous aurions préféré que la Poste occupe une position déterminante, une position de leader sur ces différents marchés aujourd’hui abandonnés et accaparés par d’autres entreprises qui fleurissent. Telle est la mission que le gouvernement qui a, à sa tête le président Patrice Talon, me charge de rappeler aux organes de délibération mais que nous souhaiterions également organe exécutif, organe qui prenne sa part dans la mise en œuvre des réformes de la restructuration, de la modernisation de la Poste », a-t-il ajouté.

 

Les responsabilités du Ca

 

Les nouveaux membres installés ont été nommés en Conseil des ministres le 22 juillet 2020 par décret 2020/357 et 2020/358 portant respectivement modification et nomination des membres du Conseil d’administration. Une fois installés dans leurs fonction, ils ont les mains libres pour opérationnaliser la réforme gouvernementale de restructuration des sociétés d’Etat durant les trois prochaines années, a notifié le directeur général de la participation de l’Etat et de la dénationalisation. Horace Afadjinou a par la même occasion, rappelé les prérogatives du Conseil d’administration. Il a fait savoir que le Ca est doté investi des pouvoirs les plus absolus. Il a pour responsabilités entre autres, de définir les orientations, d’adopter l’organigramme et le budget de l’entreprise. L’organe se charge également du contrôle permanent de la gestion du directeur général. Par ailleurs, les membres ont la responsabilité d’arrêter les comptes chaque année, de recruter ou de révoquer le directeur général en cas d’absence de résultats. Tous les gestes que posera le directeur général sont sous la responsabilité du Conseil d’administration, a rappelé en outre le directeur général de la participation de l’Etat et de la dénationalisation. Toutes ces charges sont consignées dans un guide disponible.

 

Abdourhamane Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here