La promesse du Dg Laurent Tossou à l’Amifa

0
2412

L’Amicale des femmes agents de la Société béninoise d’énergie électrique n’entend pas rester en marge des réformes initiées au sein de l’entreprise pour la rendre plus performante. A l’occasion de la célébration de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, la présidente de l’Amifa, Constance Meffon, et ses pairs ont martelé leur détermination à prendre une part active dans le processus enclenché. C’était le vendredi 08 mars 2019 à la direction générale.

La Société béninoise d’énergie électrique peut compter sur ses ressources humaines de sexe féminin pour atteindre les objectifs à elle assignés par le gouvernement du président Patrice Talon. Célébrant la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, cette frange de fonctionnaires regroupés au sein de l’Amifa a martelé son engagement à faire aboutir, aux côtés du directeur général, les réformes initiées depuis peu. Et pour ce faire, elle sollicite la mise en œuvre d’une discrimination positive dont le fruit sera l’octroi d’un quota de 10% de femmes dans tous les organes de prise de décisions. Pour la présidente de l’Amifa, les femmes de la Sbee sont amoureuses de leur métier et souhaitent se sentir plus impliquées dans le processus de prise de décisions. « Monsieur le directeur général ! Nous n’avons nullement l’intention de revendication, mais plutôt de doléances vis-à-vis de la hiérarchie. Que les femmes de la Sbee soient à vos côtés avec un statut d’observateur dans les instances de décision de l’entreprise est le plus important souhait que nous formulons en 2019 », a précisé Constance Meffon. A cette doléance, le directeur général de la Sbee n’a pas opposé une oreille résolument sourde.

Il a, sur-le-champ, affiché son adhésion à ce vœu. Et pour en donner la preuve, Laurent Tossou a décidé d’octroyer le poste vacant de conseiller aux affaires sociales du directeur général, précédemment occupé par un homme, à une travailleuse issue de l’Amifa. « Je puis vous rassurer de l’appui de la direction générale, de mon appui personnel, de l’appui du Conseil d’administration et surtout celui du ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou qui croit beaucoup en la capacité des femmes de la Sbee », a poursuivi Laurent Tossou. Il a, pour finir, exhorté ses collaboratrices à un changement de comportement gage de progrès. « Pour une Sbee forte et réformée, je voudrais compter sur chacune de vous pour bâtir intelligemment la nouvelle Sbee de nos rêves tout en innovant chaque jour pour un changement positif dans les attitudes et les comportements », a-t-il martelé. La Directrice des ressources humaines, quant à elle, a encouragé toutes les femmes, en particulier les techniciennes qui ont intégré ce milieu autrefois dit des hommes. Edwige Adohinzin Hountondji n’a pas manqué, à l’ère des réformes où de gros investissements se font dans le secteur énergétique, d’inviter les femmes qui ont les compétences requises à se convertir dans le domaine technique.

JSB

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here