Le chef de l’Etat soigne le volet social du Pag  

0
971

15 milliards de FCfa d’arriérés sur des avancements et autres glissements catégoriels payés aux travailleurs. La nouvelle issue de la rencontre, vendredi 16 octobre 2020, du chef de l’Etat avec les leaders syndicaux, a eu l’effet d’une bombe. Beaucoup n’y croyaient plus y compris les syndicalistes. Beaucoup d’autres y verront des mesures sociales électoralistes, puisque 2021 n’est pas loin. Mais, il faut surtout saluer l’intelligence politique du président Patrice Talon, qui après avoir réussi le volet physique du Pag, et après avoir mis fin aux coupures intempestives de l’énergie électrique, et apporter de l’eau aux Béninois dans de nombreuses contrées entre autres, est en train de réussir le volet social.  En effet, le régime du président Talon a été longtemps critiqué pour  soi-disant « peu de mesures sociales ». Et ce, malgré ses nombreuses réussites, notamment à travers les réformes socioéconomiques et les infrastructures. Mais depuis vendredi 16 septembre 2020, avec la rencontre du chef de l’Etat avec les 7 Centrales et Confédérations syndicales, il y a une nouvelle donne. Les travailleurs dont le salaire du mois d’octobre n’est pas encore traité recevront, avec celui-ci, les rappels concernés. Ceux dont le salaire est déjà traité les recevront les jours d’après ou sur le salaire du mois de novembre 2020. L’impact sera direct dans les poches et sur le panier de la ménagère. La cagnotte est en effet conséquente. Et si les travailleurs sociaux sont touchés, ce seront par ricochet les femmes des marchés, les ventes et achats vont du coup augmenter, avec des incidences sur la consommation, et la croissance économique. On le voit, Patrice Talon n’est pas un « antisocial ». Il agit plutôt en bon père de famille qui règle les problèmes au cas par cas, à un bon rythme, et selon les disponibilités financières.

 

Wilfrid Noubadan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here