Le gouvernement prend des mesures lucides 

0
703
Réuni en Conseil extraordinaire hier mardi 17 mars 2020, le gouvernement a pris des mesures fortes contre la propagation du Covid 19. Cela, après la confirmation du premier cas d’infection au coronavirus au Bénin.
Onze nouvelles mesures d’application strictes ont été prises par le gouvernement en vue d’éviter la propagation de la pandémie du Covid 19. Ces mesures ont trait à la limitation à l’extrême nécessité des entrées et sorties aux frontières terrestres de notre pays, et aériennes par la restriction de la délivrance des visas, la réquisition d’un millier de chambres d’hôtel pour mise en quarantaine automatique et obligatoire, pendant 14 jours, de tout Béninois ou de toute personne résidant au Bénin, rentrant d’un voyage hors du pays et la suspension de toutes les missions à l’extérieur du pays pour les membres du gouvernement et pour les cadres de l’administration publique, sauf en cas de nécessité absolue.
De même, l’Exécutif a pris des mesures relatives à tous les événements et manifestations non essentiels à caractères sportif, culturel, religieux, politique et festif, aux préparatifs du pèlerinage à la Mecque pour tenir compte des recommandations des autorités saoudiennes et l’obligation pour les transporteurs en commun de doter leurs équipages ainsi que les passagers en masques appropriés. Concernant les banques, supermarchés, bars, restaurants, entreprises et autres établissements recevant du public, le Conseil les a invités à prévoir des mesures de protection et d’hygiène, et de faire observer par les clients et usagers, une distance de séparation d’au moins un mètre entre eux. Ces dispositions viennent compléter les mesures diligentes prises par le gouvernement visant à prévenir l’apparition du Covid 19 au Bénin et à en assurer une bonne gestion. Il s’agit de la prescription systématique de l’auto isolement pour les voyageurs en provenance des pays touchés ou à risque,  la recommandation d’éviter les poignées de main et les accolades, la restriction des voyages non indispensables vers les pays touchés ou à risque, l’organisation des campagnes d’information et de sensibilisation dans les établissements scolaires et universitaires et la mise en place d’une ligne verte pour informer, conseiller et orienter les populations.
Ces mesures sont également liées au renforcement de la surveillance sanitaire à tous les points d’entrée, notamment à l’aéroport et au port, l’aménagement des sites d’isolement et de prise en charge dans tous les départements et la recommandation, si apparition de cas confirmé, de restreindre des grands rassemblements. Ce dispositif a été renforcé par de nouvelles mesures fortes suite à la présence confirmée d’un cas au coronavirus au Bénin. Ces mesures ont besoin d’être renforcées au regard du développement de cette actualité surtout lorsqu’on se rend compte que certaines personnes ne s’appliquent pas l’auto-discipline nécessaire pour respecter l’auto-isolement recommandé. Le gouvernement est allé plus loin cette fois-ci en mettant en place des mesures de coercition afin de faire respecter les mesures et surtout le principe d’auto-isolement ou de quarantaine devenu systématique et obligatoire pour les personnes concernées. C’est le sens des mesures de surveillance qui sont mises en place pour s’assurer du respect strict de ces prescriptions. Elles sont indispensables lorsqu’on constate que la plupart de nos compatriotes n’ont pas encore pris la pleine mesure de la menace et continuent d’avoir des comportements à risque. Elles s’imposent donc à tous afin de préserver la santé de tous les citoyens de ce pays.
Contenir la propagation du virus
Préoccupés par le bien-être de la population, le président Talon et son gouvernement n’ont pas lésiné sur les moyens pour prendre des mesures draconiennes contre la propagation de l’infection au Coronavirus au Bénin. Cette clairvoyance et cette lucidité de l’Exécutif et de son chef sont à saluer pour avoir fait un examen juste, attentif et objectif de la situation. Ces mesures respectent la poursuite de la vie et des activités, mais les réduisent au minimum nécessaire et vital. Elles sont justifiées par le souci de ne prendre aucun risque afin de mieux contenir la propagation du virus et de sécuriser le territoire national pour le bonheur des populations. Sans céder ni à la panique ni à la psychose ambiantes, le gouvernement a pris ses responsabilités afin de préserver la santé et le bien-être des populations. En effet, ces différentes mesures de restriction ont été prises par le fait que les lieux visés et les occasions ciblées pourraient vite se transformer en des vecteurs de transmission et de propagation du virus.
Or, les frontières aériennes et terrestres sont notamment de potentielles sources d’entrée du mal car c’est le déplacement et les contacts qui favorisent la circulation et donc la transmission du virus. Ce qui nécessite le renforcement des contrôles sans empêcher l’accomplissement des déplacements vitaux et nécessaires qu’une fermeture radicale pourrait mettre à mal. Il faut avouer que la situation n’est en rien dramatique au pays, mais il vaut mieux prévenir que guérir surtout que le mal a mis à rude épreuve les systèmes sanitaires les plus performants dans le monde. L’option du président Talon qui entend protéger le territoire national pour contenir et endiguer la propagation du Covid-19 sans courir le risque de rompre l’équilibre et faire les frais des dommages collatéraux de la pandémie ou de pouvoir les rendre supportables est pertinente. Mieux, certaines incidences financières de ces mesures sont prises en charge par le gouvernement pour les nationaux. Preuve que l’équipe Talon est préparée à affronter la situation. L’observance des mesures préventives telles qu’éditées par le gouvernement mettra les populations à l’abri et permettra de triompher du Coronavirus.
Odi I. Aïtchédji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here