Le gouvernement rassure les partenaires sociaux:(9279 pré-insérés déjà redéployés)

0
448

Le gouvernement travaille sur la situation des aspirants. C’est ce qu’on peut retenir de la correspondance du ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, adressée aux Centrales et Confédérations syndicales le mercredi 14 octobre 2020, en réponse au courrier à lui envoyé par ces derniers qui fait part de la non-effectivité des classes, malgré les progrès enregistrés depuis l’arbitrage du chef de l’Etat sur la question des 30 heures.

Les partenaires sociaux n’ont pas de crainte à avoir par rapport à la situation des aspirants et la non-effectivité des classes dans les établissements scolaires. « Le gouvernement est mobilisé pour faire évoluer positivement la situation et ceci, dans le sens de l’intérêt général ». C’est par ses mots d’assurance que le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané a répondu à la correspondance à lui adressée par les secrétaires généraux de la Csa-Bénin, de la Cgtb, de la Cosi-Bénin, de l’Unstb, de la Csub et de la Cspib le 12 octobre 2020. Pour le numéro 2 du gouvernement, «les instructions du chef de l’Etat sont en cours d’exécution pour que chaque aspirant de la base ayant été déployé au cours de l’année scolaire 2019-2020, soit retenu ». Dans ce cadre, 9279 enseignants aspirants ont été déployés dans la même vague au-delà même des 8378 connus lors de la réunion du 8 octobre 2020 avec le président de la République, a indiqué le ministre du Plan et du développement. Il a par ailleurs, fait savoir que le gouvernement travaille à maintenir les horaires des aspirants en deçà des 30 heures. Pour rappel, les enseignants protestent contre la masse horaire de 30h par semaine imposée. Ce qui empêche le déroulement normal des activités pédagogiques dans les lycées et collèges malgré la rencontre avec le chef de l’Etat. Cependant, le ministre Bio Tchané apprend que 80% des aspirants déployés ont déjà rejoint leur poste à la date du 13 octobre 2020. Il exhorte les responsables des Centrales et Confédérations syndicales à encourager les autres à regagner leur poste.

 

Serge Adanlao

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here