Leadership féminin:Cyrielle Ahouandogbo Perrot sème des graines

0
938

Symbole de réussite parfaite, la femme leader Cyrielle Ahouandogbo Perrot se positionne comme une success story capable d’impacter la génération montante. Elle entame une série de causeries-débats sur le leadership féminin. L’expérience d’hier jeudi 8 août  a permis d’impacter de nombreuses jeunes filles et femmes. Elle s’est tenue à l’Infosec à Cotonou avec pour thème principal  »Le leadership féminin aux niveaux économique social et politique ».

Cyrielle Ahouandogbo Perrot est engagée à faire germer au sein de la gent féminine béninoise les graines d’un leadership particulier afin qu’elle impacte où se trouvent leurs communautés. C’est un sacerdoce qu’elle se décide d’accomplir avec une claire vision de la finalité, celle de créer une nouvelle génération de femmes qui s’assument et incarnent le Bénin de demain. Ce rêve si grand est en train de se construire doucement avec ses séances de causeries qui sont des occasions de changement qualitatif du mental féminin pour une contribution accrue à l’œuvre commune de développement. La rencontre de leadership d’hier jeudi a mobilisé les jeunes filles des universités du Bénin et des femmes de la vie active. Ces jeunes pousses encore dans la fleur de la vie se doivent de s’apprêter au challenge des temps actuels. Pour y parvenir elles se doivent de s’armer de mental de leader pour braver les intempéries sociales et les pesanteurs sociologiques s’affirmer, tête haute, dans un contexte hautement concurrentiel. Cyrielle Ahouandogbo Perrot en a pleinement conscience et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle s’investit corps et âme dans ce vivier qui portera très haut le flambeau de femmes modèles de demain. L’un des principaux thèmes d’hier tout aussi métaphorique est l’expression même de ce que doit être la femme d’aujourd’hui : une guerrière qui se bat pour elle-même et pour les siens. Il s’intitule :  »Les jambes permettent aux hommes de marcher et à la femme de faire du chemin ». Cette phrase est l’expression de la dimension de la femme. Une dimension qu’elle ignore et qui fait d’elle, non pas la cause, mais la solution à tous les problèmes. Il s’agit en un mot d’une invite à un  »self-confidence » de la femme moteur de toute réussite. L’autre sujet important abordé au cours de la soirée d’échange d’hier, c’est la conciliation de la vie de femme avec la vie professionnelle. Ce nouveau monde auquel les jeunes filles seront amenées  à s’habituer a été exploré  par les aînées présentes à la séance à l’image de Cécile Ahouandogbo qui a retenu l’attention de l’assistance sur ce qu’elle a appelé le manque de confiance en soi. Elle a été appuyée par la principale conférencière qui a exposé son expérience assez enrichissante qui lui permet d’être à la fois productive mais aussi très attentionnée pour ses enfants et son époux. L’autre expérience édifiante est celle de sa mère. Magistrate de formation et fonctionnaire internationale, elle a été à chaque fois cette mère adorable pour ses 5 enfants à qui elle a donné une éducation de qualité. En tout cas, le pari d’hier était gagné. Cyrielle Ahouandogbo Perrot en est sortie satisfaite, l’assistance aussi. En témoignent les impressions des conviées. Pour elles, l’atelier a été un lieu de partage d’expériences assez enrichissantes.

 

La première d’une série

 

Cette rencontre est le début d’une belle et enrichissante aventure que l’organisatrice veut perpétuer. Elle sera mensuelle a-t-elle projeté. Celle-ci ne compte pas seulement limiter l’aventure aux jeunes filles, mais à toutes les catégories de femmes : les femmes professionnelles, les femmes non instruites, les femmes au foyer, bref toutes les couches sociales féminines. L’objectif est d’échanger et d’apprendre de chacune pour construire un monde diversifié de femmes acquises et décidées pour relever ensemble les défis actuels.

Impressions à la fin de l’atelier

 

 Alindé  étudiante Eneam : «J’ai appris beaucoup de choses »

 

«  J’ai appris beaucoup de choses concernant le leadership. J’ai appris qu’en  tant que femme, on peut être leader dans tout ce qu’on entreprend. J’ai appris qu’on peut à la fois être leader au foyer et se consacrer efficacement à son travail. Etre leader, ce n’est pas seulement être enfermé dans un cocon, mais s’ouvrir aux autres, être travailleur et en même temps mère de famille »

 

Rolande Babadjidé : « Je rêve d’être femme leader »

 

« L’atelier nous permettra à nous femmes de nous en sortir en couple et arriver à atteindre nos objectifs. Je rêve d’être femme leader. En dépit des contraintes, je pense qu’avec la conférencière, le chemin sera balisé et nous pourrons nous en sortir »

 

Bélinda Houssou : « J’ai compris que la femme leader n’est pas toujours la femme intellectuelle »

 

« L’atelier m’a permis d’apprendre beaucoup de choses. J’ai compris que la femme leader n’est pas toujours la femme intellectuelle. Elle m’a appris que le leadership féminin c’est la prise de parole en public, la posture etc. Avec tout ce que j’ai appris, j’essaierai d’être plus femme leader. J’essaierai aussi d’aider les jeunes sœurs à savoir ce qu’on met dans le leadership

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here