Home ACTUALITE Législatives 2019: La Céna enclenche l’étude des 7 dossiers

Législatives 2019: La Céna enclenche l’étude des 7 dossiers

0
3187

La Commission électorale nationale autonome (Céna) a arrêté hier mercredi 27 février 2019, la liste des potentiels partis politiques en lice pour les prochaines élections législatives.  Elle a huit jours pour confirmer ou non leur participation au scrutin du 28 avril.

Il est un peu plus de 14 heures hier mercredi lorsque le président du parti Moele – Bénin sort de la salle d’enregistrement des déclarations de candidature. Les traits tirés, il n’a quasiment pas fermé l’œil de la nuit. Jacques Ayadji venait de passer plus de quatre heures dans la salle. En tenue traditionnelle de couleur blanche, elle a perdu un peu son éclat, tant la nuit a été longue. Le président de Moele – Bénin a adressé d’abord ses remerciements à Dieu et aux mânes des ancêtres. Il a remercié aussi son équipe après l’obtention de son récépissé provisoire. Quelques minutes plus tôt, les partis Usl et Udbn avaient reçu le précieux sésame. Ils venaient ainsi de rejoindre les autres formations politiques (Prd, Up, Br, Fcbd) qui étaient en possession du sésame dans la matinée du mercredi après des heures d’examen de leurs dossiers.

Silence de cimetière

Cette matinée relativement bruyante a laissé place à un après – midi quasiment calme. La Céna s’est rapidement dépeuplée, les allers – et – retours des militants des partis politiques et membres de la Céna sont devenus rares. Les journalistes aussi. C’est le moment qu’a choisi la Commission électorale nationale autonome pour faire le point de la fin de l’opération de dépôt des déclarations de candidature. « Nous avons, à cette étape, reçu sept partis politiques qui sont arrivés au siège de la Céna pour déposer leurs déclarations de candidature », a informé le président de l’institution, Emmanuel Tiando.  Parmi ces formations politiques figurent l’Udbn et l’Usl qui n’ont pas de certificat de conformité, indispensable cependant pour les dossiers. A en croire le secrétaire général adjoint de l’Usl, Joël Ajavon,  le certificat de conformité n’est pas prévu par le code électoral.

 Et après ? 

A tous les sept partis politiques, la Céna a maintes fois martelé que le récépissé n’est que provisoire, donc pas définitif. Il y aura une étape de l’examen du dossier quant au fond, a prévenu le président Emmanuel Tiando. Conséquence, la Commission électorale ne peut pas encore donner le nom des partis qui vont participer au scrutin du 28 avril prochain. Ni encore moins relever les insuffisances contenues dans leurs dossiers. L’étude minutieuse des déclarations de candidature démarre déjà. En principe, le 06 mars, les partis devraient recevoir leurs récépissés définitifs. « Nous serons prêts », a rassuré le président Emmanuel Tiando.

 Rèliou Koubakin

Moele-Bénin obtient son récépissé provisoire

Après le dépôt des dossiers du parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin), le président du parti Jacques Ayadji a fait une déclaration à la presse dans la journée du mercredi 27 février 2019. En voici la substance.

Jacques Ayadji : « Nous n’avons eu aucune observation »

« Mes premiers mots vont à l’endroit de Dieu et de nos ancêtres qui nous ont permis de franchir cette seconde étape après celle de la conformité de Moele-Bénin à la nouvelle charte des partis politiques au Bénin. Nous venons de déposer notre dossier, et j’ai le plaisir de vous annoncer que nous n’avons eu aucune observation. Je suis très fier de mes collaborateurs. Même pour que le président de la Céna signe le récépissé provisoire, il a demandé à revoir les dossiers pour ne pas mettre sa signature sur un récépissé provisoire avec des taches. C’est un signal fort pour nous et nos militants. Nous sommes nés il n’y a pas longtemps, mais on verra ce que la suite de cette belle aventure politique nous réserveras ».

AT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here