Législatives d’avril 2019:Les progressistes bouclent les candidatures à l’interne

0
2999

Au parti Union progressiste, ceux qui désirent candidater pour les élections législatives d’avril prochain sont déjà connus. Le dépôt des dossiers, ouvert dans la deuxième quinzaine du mois de janvier 2019 a été clôturé le jeudi 31 janvier dans la soirée.

Le parti Union progressiste vient de boucler l’enregistrement des candidatures pour les législatives prochaines. Le dernier dossier de candidature a été reçu le jeudi dernier. D’après les informations reçues auprès des personnes proches du secrétariat permanent du parti, l’appel à candidature lancé pendant la deuxième moitié du mois dernier sur toute l’étendue du territoire national a reçu un large écho. « Nous avons bouclé le jeudi soir », a indiqué un des responsables du parti. On apprend que du Nord au Sud, plusieurs personnes ont manifesté leur volonté de se présenter aux élections prochaines sur la liste du parti Union progressiste. Notre source indique que dans certaines circonscriptions électorales, des personnes insoupçonnées ont postulé. Elle considère cela comme un engouement que suscite le parti Union progressiste sur le terrain et une réussite de la réforme du système partisan au Bénin. Comme on devait s’y attendre, il y a eu naturellement des débordements dans presque toutes les circonscriptions électorales, d’après nos informateurs. Le nombre de dossiers reçus dépasse largement le nombre de sièges à pourvoir sur l’ensemble du territoire national. La seule question qui se pose est de savoir comment faire pour retenir des candidatures positives et consensuelles au niveau de toutes les circonscriptions électorales. A l’Union progressiste, la réponse à cette question difficile ne devrait pas faire tourner longtemps les méninges. On apprend que les dispositions ont été prises non seulement pour que tout se passe en toute transparence et de façon démocratique, mais surtout avec l’adhésion de tous.

Bruno Amoussou ne perd pas le temps

Au lendemain de la clôture des candidatures à l’interne, Bruno Amoussou, Président du parti Union progressiste, a renvoyé tous les postulants, chacun dans sa circonscription électorale. Notre source indique qu’il a demandé à tous ceux qui ont déposé des dossiers, d’aller se retrouver pour faire parvenir au siège, les listes des titulaires et suppléants en fonction du nombre de sièges à pourvoir dans chaque circonscription électorale. A terme, la base aura à faire parvenir au siège une liste de candidatures déjà établie au niveau de la circonscription électorale. Les arbitrages seront peut-être faits dans des zones où certains n’arriveraient pas à s’entendre. Mais à y voir de près, seuls les vrais militants et populaires seront retenus. La stratégie en cours donne l’impression déjà que ceux qui seront retenus par leurs bases auront leur soutien et si éventuellement, des gens ont postulé mais ne sont pas retenus par les militants, ils ne s’en prendront qu’à eux-mêmes.Comme nous l’avons entendu dans ses différents discours sur le terrain et auprès de ses camarades du parti, tout semble se fait de façon démocratique. Cette procédure en cours pour sélectionner les candidats rassure déjà de ce que l’Union progressiste n’aura pas assez de difficultés à confectionner sa liste. Bruno Amoussou avait toujours rassuré les uns et les autres que rien ne se fera au hasard. C’est la base qui va désigner son candidat. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il continue de demander aux jeunes de se sentir à l’aise au sein de ce  parti quel que soit leur rang social. La seule chose qu’il demande, c’est de militer. Le processus en cours signifie qu’aucun candidat ne sera positionné parce qu’il est le plus riche ou le plus influent de sa localité. Les choix devront donc être consensuels.

FF

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here