Législatives du 28 avril 2019:Le Médiateur de la République appelle à la paix

0
1990

Le Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, a tenu, hier mercredi 23 janvier 2019, un point de presse, au siège de l’institution. Il a lancé un appel à la paix sociale dans la perspective des prochaines joutes électorales.

Cela ne fait l’ombre d’un doute. Les législatives de 2019 auront lieu le 28 avril 2019. Le corps électoral a été convoqué par le chef de l’Etat. C’est fort de cela que le Médiateur de la République, dans l’une de ses missions particulières, relatives aux questions de réconciliation et de paix au niveau national, régional et international, a voulu, à travers son point de presse, tirer précocement la sonnette d’alarme sur ce qu’il convient d’appeler les bonnes offices à la prévention de la paix.  « La matière électorale est le domaine par excellence où l’on doit faire montre de la mesure, de l’équité, de l’équilibre, car quelques mots de trop peuvent percuter. Des discours lus ou improvisés peuvent être sources de violence. Des actes peuvent être frappés de démesure. Des paroles qui blessent, des  propos  qui blessent, des propos qui troublent, des actions qui créent la discorde  et donc  écartent la concorde’ ».

C’est à travers ces mots que le Médiateur de la République a attiré l’attention des acteurs politiques et de leurs militants sur la nécessité d’avoir à l’esprit, dans leurs actes et dans leur vécu quotidien les dispositions de l’article 36 de la loi fondamentale du 11 décembre 1990 qui dispose : « Chaque Béninois a le devoir de respecter et de considérer son semblable sans discrimination aucune et d’entretenir avec les autres des relations qui permettent de sauvegarder, de renforcer et de promouvoir le respect, le dialogue et la tolérance réciproque en vue de la paix et de la cohésion sociale nationale ». Etant donné que lors des élections, les candidats font souvent montre d’intolérance,  Joseph Gnonlonfoun, Médiateur de la République, engage l’Institution dans un processus de recherche constante de la paix, pour le scrutin du 28 avril 2019 et celles à venir, afin d’inviter tous les acteurs à la vigilance et à la sauvegarde de l’unité nationale.

 

Martin Aïhonnou (Coll)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here