L’engagement des femmes en politique souhaité

0
3780

La délégation de l’Union européenne au Bénin, en collaboration avec la Coopération suisse a célébré la Journée internationale de lutte pour les droits de la femme (Jif). C’était le vendredi 08 mars 2019 au tour d’une table ronde sur l’engagement des femmes en politique et dans les instances de décision à l’Université d’Abomey-Calavi.

Les femmes doivent davantage se battre pour intégrer les instances de prise de décisions et surtout en politiques. C’est ce qui ressort de la table ronde organisée sur le thème « L’engagement des femmes en politique et dans les instances de décision » dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme (Jif). Selon Oliver Nette, Ambassadeur de l’Union européenne au Bénin, malgré leur grand nombre dans la société, les femmes sont toujours moins représentatives en politique et dans les instances de prise de décision. Il a pris pour exemple le Bénin où la présence des femmes est relativement basse. Cela s’illustre parla composition de l’actuel gouvernement, de l’Assemblée nationale et au niveau local avec respectivement 19%, 8% et 3,8% alors que les femmes représentent plus de la moitié de la population. Pour lui, tout cela reflète la société qui donne un rôle limité à la gent féminine. Par ailleurs, il a invité les femmes à sortir de leur réserve et à se battre pour le développement de leur localité afin de se donner plus de visibilité. Partageant ses expériences en tant que femme politique, Lucie Sessinou, présidente du réseau des femmes élues conseillères (Refec), a fait savoir que le milieu politique n’est pas du tout facile. « Le domaine de la politique, surtout au Bénin, est une jungle où la sensibilité doit être mise de côté. Il m’a été difficile de tirer mon épingle du jeu, mais cela a valu la peine au finish», a-t-elle confié. A son avis, aucun homme ne va confier une responsabilité à la femme si elle ne démontre pas ces mérites encore moins le peuple. Marie-Odile Attanasso, ministre de l’Enseignement et de la recherche scientifique, quant à elle, a affirmé que la femme a toujours relevé de nombreux défis lorsqu’on lui donne les moyens. « Très respectueuse de l’ordre public et des textes de la République, les femmes doivent saisir les opportunités sociales et de lutte pour leur développement personnel », a-t-elle exhorté. Il faut rappeler que cette célébration a coïncidé avec la clôture du Colloque internationale pluridisciplinaire sur le leadership féminin et les Odd en Afrique francophone organisé les 6,7 et 8 mars 2019.

 

Donald Kévin Gayet (Coll)

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here