Les 23 Ecureuils à la loupe:Farnolle, le bulldozer

0
397

Jusqu’à l’entrée en lice du Bénin le 25 juin 2019 contre le Ghana à Ismaily pour le compte de la première journée de la Can Egypte 2019, nous vous proposons de découvrir les 23 joueurs retenus par le sélectionneur Michel Dussuyer. Portrait du jour consacré à Fabien Farnolle. Episode 1.

Il va découvrir la Can à 34 ans, sept piges après sa première sélection contre l’Ethiopie en septembre 2012. Des débuts fracassants qui lui ont sans doute permis de s’installer durablement dans les cages des Ecureuils. Géant dans les buts (1m96), sa stature est très impressionnante sur la ligne. Numéro 1 depuis ses débuts, son statut n’a pas changé avec l’arrivée de Michel Dussuyer. Il a disputé cinq matchs sur six pendant les qualifications. Au bilan, trois matchs sans encaisser contre la Gambie et l’Algérie à domicile et le Togo à l’extérieur. Il aura encaissé cinq buts en deux matchs à l’extérieur à Blida et à Banjul. Catégorisé comme un gardien puissant, l’ancien Havrais a tout de même été décisif durant la campagne. Formé à Bordeaux, il s’est bâti une solide réputation en Ligue 2 à Clermont Foot puis au Havre avec deux nominations aux trophées Unfp avant de s’exiler depuis deux saisons à Yeni Malatyaspor en Turquie. Il gagne ses galons de titulaire cette saison avec 20 matchs disputés et mène son club à une 5è place historique synonyme de qualification pour le tour préliminaire de la Ligue Europa la saison prochaine. Il sort d’un exercice accompli pour un club parti pour jouer le maintien dans l’élite. En fin de contrat, Farnolle doit décider pour son avenir dans les semaines à venir alors qu’il est évalué à 200.000 euros sur Transfermarkt. En attendant, le bulldozer sera le dernier rempart des Ecureuils au pays des Pharaons.

 

Géraud Viwami (Coll) & EAB

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here