Les conducteurs de taxi-moto toujours dans leurs vieilles habitudes

0
1707

Les conducteurs de taxi-motos communément appelés « zémidjans », malgré l’interdiction de regroupement de plus de 10 personnes, se sont retrouvés hier mercredi 1er avril 2020 au kiosque de la morgue à Cotonou. Interrogés sur le respect de la distance d’un (1) mètre entre les personnes et les règles d’hygiène à appliquer, certains ont trouvé que toutes les mesures que prend le gouvernement ne visent pas à limiter la propagation de la pandémie. A les en croire, seule la prière peut sauver l’Afrique, notamment le Bénin du Coronavirus. D’autres se permettent de manger sur ce lieu de regroupement habituel sans se laver les mains. « J’ai foi en Dieu. Nous, on n’a pas peur. On a l’habitude de venir ici, c’est pourquoi je suis là. Avoir peur du virus, il peut facilement t’attaquer. C’est pourquoi on n’a pas peur », a laissé entendre l’un d’eux.

 

Benjamin N. Douté (Stag)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here