« Les parents sont suffisamment informés », explique Georges Kouhossounon

0
1199
Les autorités béninoises ont décidé de la réouverture des classes en dépit de la propagation du Coronavirus. À Abomey-Calavi, la reprise est effective dans tous les collèges d’enseignement général. Georges Kouhossounon, directeur du Ceg Kansounkpa explique que le respect des gestes barrières avec le port systématique des bavettes sont les conditions d’accès aux classes.
Lundi matin, reprise très spéciale des cours au Ceg Kansounkpa. En raison de la pandémie du Coronavirus, les habitudes sont bouleversées. Distanciation sociale, bavettes au visage, on pouvait lire dans le regard de ces jeunes apprenants une certaine anxiété, une angoisse à l’égard du maître de l’heure, le Coronavirus. Enseignants et personnel administratif sont venus tous avec cache-nez. Certains parents sont venus accompagnés de leurs enfants pour s’enquérir des dispositions prises dans les écoles  pour éviter la propagation de la pandémie. C’est le cas de dame Houndeffo, curieuse de savoir comment les mesures de distance d’un mètre seront respectées au regard de l’effectif pléthorique dans certaines classes du premier cycle. Rassurant et non alarmiste, le directeur du collège, Georges Kouhossounon explique que les mesures seront respectées à la hauteur du moyen dont dispose l’école. « Les parents sont suffisamment informés et mettent sur leurs enfants des gels hydro-alcoolique en dépit du dispositif de lavage des mains érigé au sein de l’établissement et des bavettes », a-t-il fait savoir. Toutefois, il confie qu’un guide des usagers de l’école et une fiche de bonnes pratiques pour les apprentissages ont été élaborés par le ministère de tutelle  dans la perspective de limiter la propagation du virus. « Même si dans certaines classes à effectif pléthorique, la distance de 1m est difficile à respecter, on met l’accent sur le port de bavettes et le lavage des mains toutes les quatre heures », a-t-il signalé.  Le chef des lieux n’a pas manqué de passer dans toutes les salles de classe que compte le collège pour rappeler aux apprenants les mesures sanitaires en vigueur. Il a, par ailleurs, exhorté les personnes de bonne volonté à pourvoir en masques les élèves déshérités afin que la guerre contre le Covid-19 soit gagnée.Jockvien Tchobo
(Coll Ext)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here