Loi déclarant la traite et l’esclavage comme crime contre l’humanité: Karfa Sira Diallo sollicite l’appui de Louis Vlavonou 

0
2163
Une délégation de l’association internationale Mémoires et partages conduite par son Fondateur-Directeur Karfa Sira Diallo était hier jeudi 06 janvier 2020, au cabinet du président de l’Assemblée nationale. Cette délégation composée de Jean Lherisson et Adrien Guillot, respectivement représentant et partenaire de l’Association à Cotonou a été introduite au cabinet du président Louis Vlavonou par le président de la commission des lois, de l’administration et des échanges, le député Orden Alladatin pour discuter d’une loi qui reconnait la traite des noirs et l’esclavage comme une tâche dégradant l’humanité. C’est pourquoi, pour honorer la mémoire des milliers de victimes et magnifier l’œuvre de résistance des abolitionnistes, les responsables de l’association internationale Mémoires et partages souhaitent que le Bénin vote la loi sus-évoquée. Selon Karfa Sira Diallo, le Bénin est un berceau de l’histoire de la traite négrière, et il serait très intéressant et historique que ce pays soit le 2ème Etat en Afrique après le Sénégal et le 3ème au plan mondial à adopter la loi. Le président de l’Assemblée nationale,  a été très sensible à la thématique et à la cause, a rappelé Karfa Sira Diallo. Il a déclaré que, selon le président Louis Vlavonou, la Commission des lois, en collaboration avec un Réseau de parlementaires qui sera identifié, va prendre les mesures nécessaires pour organiser à l’intention de tous les députés, un séminaire ou un atelier d’information et de sensibilisation sur le sujet. Cela, en vue de parvenir à une proposition de loi qui sera soumise à l’appréciation de la plénière au Parlement.
Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here