L’Ouémé dit non aux violences du 6 avril

0
301

L’Ouémé dit non aux actes de violence perpétrés le 6 avril. Les responsables du parti Union progressiste (Up) du département de l’Ouémé l’ont fait savoir hier, mercredi 7 avril 2021 à travers une marche pacifique de protestation. C’est le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, qui a reçu leur motion.

« Non à la violence ! Oui à l’alternance par les urnes ! ». C’est le slogan écrit sur les pancartes tenues par les marcheurs réunis par les responsables du parti de l’Union progressiste (Up) du département de l’Ouémé à Porto-Novo. Partie du pont de Porto-Novo, la marche pacifique a échoué au Palais des gouverneurs où, le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, entouré des députés Hyppolite Hazounmè et Augustin Ahouanvoébla, a pris la motion qui a été lue par le maire de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty. Le maire de Porto-Novo, a, au nom des populations de la ville et de tous les militants de l’Up du département de l’Ouémé, réitéré  au terme de la manifestation, tout son soutien au président Patrice Talon et au processus électoral en cours. Il a ensuite invité la Céna, la Cour constitutionnelle et toutes les autres instances impliquées dans l’organisation de l’élection présidentielle, à continuer leur mission jusqu’à la proclamation définitive des résultats et la prestation de serment du nouveau président qui sera élu. Le maire Yankoty a aussi invité les forces de l’ordre à garantir la quiétude des paisibles citoyens, la sécurité de leurs biens et celle du patrimoine de l’Etat. Pour lui, les actes de vandalisme et d’incivisme perpétrés le mardi 6 avril 2021 ne doivent pas restés impunis. Le président de l’Assemblée nationale en recevant la motion des marcheurs, a loué la démarche qu’ils ont entreprise pour s’opposer aux actes de violence perpétrés le mardi 6 avril 2021. Il les a ensuite remerciés au nom de l’Assemblée nationale et les a exhortés à propager à temps et à contretemps le message de paix et de non-violence de Monseigneur Isidore de Souza. Etaient également présents à cette marche pacifique les maires d’Adjarra et d’Avrankou.

 

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here