Luc Atrokpo : « Nos Communes changent de visage »

0
1292

Le président de l’Association nationale des Communes du Bénin (Ancb) apprécie la gouvernance Talon après quatre années de courageuses réformes et de grandes réalisations. Pour  Luc Atrokpo, les Communes changent de visage sous le président Patrice Talon. Lire ses propos.

« Dans nos Communes actuellement, il y a  des travaux d’envergure. J’insiste là-dessus, nous avons l’asphaltage dans nos Communes. Nos Communes changent de visage, on n’a pas besoin de mettre les lunettes. Nos Communes changent à une allure jamais vue par le passé. Les Communes félicitent le chef de l’Etat pour cet effort qui a été fait.

Dans le Grand Nokoué aujourd’hui, on constate que toutes les villes concernées par ce projet  notamment Cotonou, Calavi, Sèmè et Ouidah sont des villes plus propres que par le passé. Tous les citoyens qui sont dans ces villes constatent cet effort du gouvernement notamment du ministère de cadre de vie. Il faut saluer le gouvernement et saluer le Ministère du cadre de vie.

Avec le grand projet d’adduction d’eau qui vise à donner de l’eau à tous les béninois à l’horizon 2021, il n’y a aujourd’hui aucune Commune au Bénin où ces travaux ne soient effectifs. Je pense que l’Ancb qui est la faitière nationale des Collectivités locales se doit de le remarquer et de féliciter le gouvernement pour cet effort.

Sur le plan institutionnel, beaucoup de choses ont été faites. Nous avons aujourd’hui notre siège qui a été construit. Nous avons des partenaires qui nous ont aidé, et c’est le gouvernement qui a accepté de prendre notre contrepartie en compte. C’est une enveloppe de 100 millions de FCfa que le Chef de l’Etat a mis  à notre disposition. Sur instruction du Chef de l’Etat,  en l’espace de deux semaines, nous avions pu envoyer à l’Aimf cette enveloppe, qui était la principale condition, puisque sans cela,  l’Aimf ne pouvait pas contribuer.  Si nous avons notre siège aujourd’hui, c’est grâce au Chef de l’Etat qui nous a aidés à travers la contrepartie. De 2003 à aujourd’hui, nous avons quelque part désormais où nous pouvons aller travailler. C’est le siège de l’Ancb.

La convention entre l’Ancb et l’Efob qui est l’association des Elus Français d’Origine Béninoise, a été signée sous le parrainage du Chef de l’Etat. Cela apporte la preuve que le Chef de l’Etat est attaché à nos communes. Je crois qu’aujourd’hui, si nous devons faire un bilan au niveau des collectivités territoriales,  nous pouvons remarquer que beaucoup de choses ont été faites et que les fruits ont tenu la promesse des fleurs. C’est un bilan au-delà de nos attentes. C’est vrai que nous souhaitons que le gouvernement fasse un peu plus encore pour les Communes. Mais nous nous devons de reconnaître que nous avons beaucoup reçu.

Je crois que nous avons aujourd’hui l’obligation,  nous collectivités territoriales, nous maires, d’apporter la preuve de notre capacité à bien gérer les ressources qui sont mises à notre disposition pour que cette enveloppe puisse connaître une augmentation.

Je le dis et je le répète, quand on prend les Communes qui connaissent aujourd’hui un développement, la ville de Bohicon en matière d’assainissement a atteint un niveau impressionnant grâce à l’asphaltage. Par le passé, il y a des efforts qui ont été faits, mais aujourd’hui en 4 ans, nous avions eu plus que ce que nous avions obtenu depuis 1960. Cela peut se constater, il suffit juste de circuler dans la ville. Et bientôt avec le démarrage des travaux d’asphaltage 2,  en 5 ans nous aurons ce que nous n’avions pas eu en 100 ans. Il faut le remarquer, il faut le constater et il faut le saluer.  Le Bénin devient un pays de référence, un pays où nous connaissons le mieux-être, un pays où les touristes sont à l’aise.

Nous sommes sur le bon chemin, et si nous continuons ce que nous faisons, d’ici  à quelques années, le Bénin sera un pays envié.

Au regard de tout ce que nous voyons, nous pouvons affirmer que le Bénin comble son retard en matière de développement avec le président Patrice Talon».

 

Abdourhamane Touré

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here