Lutte contre la fraude:La radiation de 2 inspecteurs des douanes entérinée (Les faits reprochés à Maxime Kanho et Zénoudine Ali Yérima)

0
855

Le gouvernement continue sa croisade contre l’impunité dans l’administration publique. Il vient d’entériner en Conseil des ministres hier mercredi 22 juillet 2020, la décision de radiation de deux inspecteurs des Douanes prise par le conseil de discipline. Ces derniers sont accusés de fraudes dans l’exercice de leur fonction.

Les inspecteurs des Douanes Zénoudine Ali Yérima et Marc Maxime Kanho, tous en service à la recette des Douanes port Cotonou, ne font plus partie de l’effectif des disciples de St Mathieu. Ils ont été radiés en Conseil des ministres hier mercredi 22 juillet 2020. Il leur est reproché d’avoir procédé à des traitements frauduleux de déclarations de marchandises. Le premier a, non seulement effectué la liquidation des droits d’une marchandise en admettant une valeur inférieure à celle retenue dans l’Attestation de vérification documentaire afférente à la marchandise déclarée, sur une base ne découlant d’aucune des méthodes d’évaluation en douane, mais s’est aussi abstenu de faire le contrôle de recevabilité qui assure la fiabilité et l’exactitude des données et des éléments déclarés. Quant au second, après avoir procédé à la liquidation correcte des droits et taxes d’une déclaration, il a, en sa qualité de Chef par intérim des Opérations commerciales, et sans explication, contre-écrit à la baisse la valeur de la marchandise. On se souvient, cette affaire avait alimenté en son temps les conversations à Cotonou, et les mis en cause avaient écopé d’une sanction disciplinaire de 60 jours d’arrêt de rigueur, car ces manquements graves, constitutifs de fautes lourdes, ont généré un manque à gagner considérable au Trésor public. Au cours de la procédure disciplinaire engagée à leur encontre, les intéressés n’ont pas été en mesure de justifier les faits qui leur sont reprochés. C’est pourquoi, au regard des fautes commises, le Conseil des ministres, respectant les textes en vigueur, a marqué son accord à la décision du Conseil de discipline pour leur radiation de l’effectif de l’administration douanière. Ce sont des sanctions dures et exemplaires qui rappellent à tous que la récréation est terminée. On conçoit donc que les temps ont vraiment changé et que l’assainissement des finances publiques, la lutte contre la prévarication prennent réellement leur sens.

 

Joël Samson Bossou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here