Lutte contre la précarité au Bénin:Bintou Adam Taro fait découvrir aux femmes de Kandi le Mcm

0
1770

Le ministre des affaires sociales et de la microfinance  était, le samedi 23 février 2019,  l’hôte de Kandi.  Accompagnée du préfet de l’Alibori,  Bintou Chabi Adam Taro est allée à la rencontre des femmes de cette localité du département de l’Alibori pour les informer des innovations introduites dans le  nouveau mécanisme d’octroi de crédit aux couches défavorisées. Cette séance de sensibilisation qui s’est déroulée à la maison des jeunes,  s’inscrit dans le cadre de la vulgarisation du Micro crédit mobile (Mcm).

Obtenir un crédit via  son téléphone mobile, c’est désormais possible au Bénin. C’est un nouveau mécanisme mis au point par le Gouvernement dans le cadre de la finance digitale. En effet, dans le but de rendre économiquement forts les populations  exclues des circuits formels de financement, il a été mis en place en 2007 au Bénin, le programme de Microcrédits aux plus pauvres (Mcpp). Ce programme vise à faciliter l’accès aux micro-crédits et autres services d’accompagnement susceptibles d’améliorer les conditions de vie des populations défavorisées. De par les résultats enregistrés depuis sa mise en œuvre,  et vu  l’engouement qu’il suscite au sein de la population, ce programme a démontré toute sa pertinence  comme un instrument efficace de réduction de la pauvreté.  Cependant, les mécanismes d’intervention expérimentés comportent quelques insuffisances qu’il urge de corriger pour  pérenniser le programme et impacter un plus grand nombre de bénéficiaires. C’est alors dans cette perspective qu’intervient le  Microcrédit mobile (Mcm). Dans son exposé, le ministre des affaires sociales et de la microfinance a présenté aux potentielles bénéficiaires de ce nouveau produit  du Fonds national de la microfinance (Fnm) le processus d’obtention et de  remboursement du Mcm, les conditions à remplir,  et les avantages à y tirer. Avec détail, Bintou Adam Taro a rappelé à l’assistance que seules les femmes sont prises en compte dans ce programme hautement social contenu dans le programme d’actions du Gouvernement pour les sauver des griffes de la misère. Dès le début, chaque bénéficiaire reçoit 50 000 FCfa avec 4250 FCfa de taux d’intérêt remboursable au bout de six mois. Après avoir reçu successivement trois fois  le même montant, le bénéficiaire peut passer au palier suivant comme prix de la fidélisation  pour accroître son chiffre d’affaires. Les bénéficiaires, par le biais de leur porte-parole, ont apprécié les différentes mesures prises par le  Gouvernement et la mise en œuvre diligente qu’en fait le ministre en charge des affaires sociales et de la microfinance pour leur autonomisation.

 

Zéphirin Toasségnitché

(Br Borgou-Alibori)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here