Lutte contre le Coronavirus à la base:Le Fadec Covid-19 institué 

0
641

Le plan national de riposte au Covid-19 adopté par le gouvernement connaitra une mise en œuvre plus efficace et efficiente dans les tout prochains jours. En vue de toucher les populations à la base, le gouvernement a, avec l’appui des Partenaires techniques et financiers, mobilisé des ressources qui seront transféré par le mécanisme du Fonds d’appui au développement des communes (Fadec Covid-19).  A travers une correspondance en date du 31 août 2020, le ministre de la Décentralisation et de la gouvernance locale, Alassane Séidou, a informé les préfets et les maires de la liste des actions communales éligibles sur la dotation et les montants par Commune.

 

Le Ministre                                               Cotonou, le 31 août 2020

 

 

N°608/Mdgl/Dc/Sgm/Sp-Conafil/Sd

A

Madame et Messieurs les Préfets de

départements

(Attention: Tous maires)

Objet : Liste des actions communales éligibles sur la dotation Fadec Covid-19.

Dans le cadre de la mise en œuvre des actions et mesures pour lutter contre la propagation de la Covid- 19, le gouvernement a mis en place et adopté un plan national de riposte. Les Communes ont été identifiées comme des acteurs pour la mise en œuvre efficace et efficiente de certaines actions de ce plan de riposte en vue de toucher les populations à la base.

Pour y parvenir, le gouvernement du Bénin, avec l’appui des Partenaires techniques et financiers (Ptf), a mobilisé des ressources destinées aux Communes pour le financement de ces actions. Ces ressources, qui leur seront transférées par le mécanisme du Fonds d’appui au développement des communes (Fadec), doivent être utilisées; dans le respect des procédures d’exécution des dépenses publiques, pour financer les actions communales éligibles sur la dotation Fadec Covid-19.

La liste desdites actions se présente comme suit :

  1. a) Amélioration des conditions d’hygiène dans la communauté :

– la réhabilitation des branchements en eau potable au niveau des marchés et des gares routières ;

– la production de systèmes ou dispositifs de lavage de mains et leur distribution au profit des administrations publiques communales et services déconcentrés de l’Etat (centres de santé, mairies, bureaux arrondissements, marchés, gares routières, etc.) ;

– la création ou construction de stand-complémentaires dans les marchés en vue d’augmenter les distances entre stands;

– l’extension ou l’augmentation des sièges ou bancs publics avec protection contre les intempéries ;

– la fabrication localement des masques (Mns) ;

– la construction et l’entretien des murs espagnols ;

– l’acquisition de serviettes de bain béninoises;

– le recrutement de jeunes dans le cadre de la sensibilisation, l’intermédiation sociale, la veille et le contrôle du respect des mesures d’hygiène dans les localités ;

  1. b) Aménagement et équipement des centres de santé visant des changements structurels dans les centres de santé pour séparer les patients malades de la Covid-19 des malades ordinaires à rentrée des centres de santé:

– la construction et l’équipement de salles de mise en quarantaine;

– l’acquisition, l’installation des tentes ct leur équipement comme salles de mise en quarantaine ou d’isolement ou pour dépistage ;

– la séparation par la modification de l’utilisation des locaux la construction des zones d’accueil avec protection en verre l’extension des sièges avec protection contre les intempéries;

– l’équipement des centres de santé avec du matériel indispensable (par exemple acquisition de matériel et gel de désinfection de la peau et des mains, acquisition des thermomètres pour la fièvre, etc.)

– l’équipement des centres de santé avec des lits supplémentaires en production locale;

  1. c) Soutien des services de santé

– l’acquisition des équipements et matériels de travail nécessaires au pro fit des centres de santé : des lunettes ou des visières, des masques ou bavettes et gants jetables ;

-les coûts de transports liés à la distribution des équipements, matériels et services de soins de santé fournis par les services déconcentrés de l’Etat du ministère de la santé territorialement compétents;

– les travaux de sensibilisation et de préparation des campagnes de vaccination, en cas de disponibilité J’un vaccin :

  1. d) Soutien aux activités de sensibilisation et de communication au niveau local :

– la mise en place des unités de reconnaissance mobiles ;

– l’équipement des équipes mobiles ;

– les frais liés à la transcription des communiqués en langues locales;

– l’acquisition ou la multiplication des supports de communications ou de presses écrites tians les langues locales visant la sensibilisation des populations sur les mesures barri ères ct autres actions;

– les frais de communication ct de production (r émissions sur les radios locales  l’acquisition d’équipements supplémentaires pour les radios locales (groupes électrogènes, systèmes solaires, …) ;

D’autres actions complémentaires pourront s’ajouter au regard des mesures prises par le gouvernement en tenant compte de la situation de l’évolution de la pandémie.

Au regard de la situation qui se présente diversement d’une Commune à une autre, toutes les actions retenues dans une Commune doivent être mentionnées sur une liste contresignée par le maire et le responsable du Service déconcentré du Ministère de la santé, accompagnée d’un mémoire justifiant la mise en œuvre desdites actions dans la Commune. Les spécifications techniques des équipements et matériels à acquérir ou des ouvrages à réaliser dans le cadre du financement Fadec Covid-19 doivent recevoir l’avis technique de ce service déconcentré de l’Etat. Toutes les actions doivent être exécutées sous la maîtrise d’ouvrage communale, en concertation avec ledit service. Les Communes bénéficieront de l’accompagnement des services techniques compétents du Ministère de la décentralisation et de la gouvernance locale (Mdgl) et des services d’un consultant recruté à cet effet.

 

Alassane Seïdou

Ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale

 

Montants alloués par Commune

  Communes Montants
1 Cotonou 159 359 214
2 Abomey-Calavi 154 895 075
3 Allada 50 683 653
4 Kpomassè 38 887 049
5 Ouidah 57 486 288
6 Sô-Ava 48 916 979
7 Toffo 45 574 466
8 Tori-Bossito 36 913 494
9 46 624 570
10 Banikoara 74 145 600
11 Gogounou 48 715 049
12 Kandi 60 886 667
13 Karimama 38 632 033
14 Malanville 58 788 336
15 Ségbana 43 110 510
16 Boukoumbé 41 804 024
17 Cobly 38 878 173
18 Kérou 45 301 015
19 Kouandé 47 536 242
20 Matéri 48 012 817
21 Natitngou 46 019 463
22 Pehunco 40 969 847
23 Tanguiéta 40 319 164
24 Toucountouna 33 395 337
25 Bembèrèkè 51 421 219
26 Kalalé 58 835 788
27 N’Dali 47 943 004
28 Nikki 55 357 744
30 Parakou 75 899 814
31 Pèrèrè 41 121 593
32 Sinendé 43 621 224
33 Tchaourou 69 527 155
34 Bantè 46 677 143
35 Dassa-Zoumé 47 650 777
36 Glazoué 50 076 327
37 Savalou 54 040 676
38 Savè 42 735 326
39 Aplahoué 59 274 641
40 Djakotomey 51 967 607
41 Dogbo 45 864 473
42 Klouékanmè 50 897 361
43 Lalo 49 188 723
44 Tovliklin 43 017 994
45 Bassila 51 191 807
46 Copargo 39 535 341
47 Djougou 78 330 314
48 Ouaké 40 195 753
49 Athiémé 36 686 984
50 Bopa 44 529 482
51 Comé 41 318 914
52 Grand-Popo 36 914 177
53 Houéyogbé 45 635 232
54 Lokossa 46 239 828
55 Adjarra 44 754 626
56 Adjohoun 40 399 561
57 Aguégués 34 337 943
58 Akpro-Missérété 46 186 571
59 Avrankou 50 789 654
60 Bonou 34 295 915
61 Dangbo 44 557 817
62 Porto-Novo 77 642 249
63 Sèmè-Podji 69 440 955
64 Adja-Ouèrè 48 470 617
65 Ifangni 47 424 438
66 Kétou 56 563 692
67 Pobè 49 927 995
68 Sakété 48 038 421
69 Abomey 43 738 148
70 Agbangnizoun 39 852 831
71 Bohicon 59 407 098
72 Covè 35 655 315
73 Djidja 49 901 196
74 Ouinhi 37 257 953
75 Zagnanado 36 406 706
76 Za-Kpota 51 729 149
77 Zogbodomey 43 869 924

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here