Home SANTE Lutte contre le paludisme au Bénin : La Cps lancée pour la...

Lutte contre le paludisme au Bénin : La Cps lancée pour la réduction de la mortalité infantile

0
2514

Le gouvernement de la rupture a procédé, jeudi 11 juillet 2019 à Tanguiéta, au lancement officiel de la campagne de Chimio prévention du paludisme saisonnier (Cps). Cette stratégie vise à maintenir des concentrations thérapeutiques de médicament antipaludique dans le sang pendant la période où le risque de contracter le paludisme est plus élevé. Les cibles concernées sont des enfants de 3 à 59 mois reconnus plus vulnérables au paludisme grave.

 

Pour le représentant du Ministre de la santé, il s’agira d’assurer, chaque année, les quatre (04) passages d’administration de médicaments antipaludiques  dans les zones sanitaires ciblées pendant la période de haute transmission et d’assurer une couverture administrative d’au moins 95% des enfants de 3 à 59 mois à chaque passage de la chimio prévention du paludisme saisonnier. Achille Batonon a aussi indiqué, par ailleurs, que la Cps a été introduite dans la politique nationale de lutte contre le paludisme au Bénin  et sera réalisée dans quatre (04) zones sanitaires éligibles de la région septentrionale du pays, conformément  aux critères définis par l’Oms. Selon ce conseiller technique du ministre de la Santé, sa mise en œuvre démarre cette année par deux zones sanitaires que sont : Malanville-Karimama et Tanguiéta-Matéri-Cobly. Pour le représentant du représentant résident de l’Usaid au Bénin, son institution continuera à assurer l’entière disponibilité des produits nécessaires pour la Cps dans les deux zones sanitaires et la participation au financement des coûts opérationnels de mise en œuvre jusqu’en 2021 au moins. Dr Jean Fortuné Dagnon a félicité le Ministère de la santé et plus particulièrement la coordination du Pnlp, pour s’être résolument engagée dans la mise en œuvre de cette stratégie qui est, selon lui, une stratégie complémentaire de prévention. Le Chargé de mission, Didier Kouandé-Sounon, a au nom du Préfet du département de l’Atacora et de toute la population, témoigné sa reconnaissance permanente aux partenaires techniques et financiers, surtout à l’Usaid pour la réalisation de cette activité qui, à coup sûr, va contribuer à l’amélioration de la santé des populations. Il a surtout invité les mères d’enfants à réserver un accueil chaleureux aux relais communautaires chargés de l’administration des médicaments.

Prince Ouindé (Coll Br Atacora-Donga

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here